Accident vasculaire cérébral (AVC)

Information proposée et validée par Haute Autorité de Santé - HAS Publiée le 24/01/2017

Dossier d'information pour le patient sur l' AVC -- A quoi est-il dû ? Quels sont les signes d’alerte d’un AVC ? FAST pour repérer un AVC. Que faire lorsque l’on suspecte un AVC ?

prise en charge AVC idf

Un accident vasculaire cérébral est l’arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau d’une partie du cerveau. En France, environ 130 000 personnes sont atteintes d’AVC chaque année. Avec 40 000 morts, c’est la seconde cause de décès chez la femme et la troisième chez l’homme. De plus, l’AVC est la première cause de handicap acquis non traumatique en France avec 30 000 patients qui gardent des séquelles lourdes.

A quoi est-il dû ?

Un accident vasculaire cérébral est l’arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau d’une partie du cerveau. Les AVC peuvent être dus soit à un caillot dans une artère, c’est le cas trois fois sur quatre – ce sont les AVC ischémiques – soit à une hémorragie, par lésions des parois du vaisseau – ce sont les AVC hémorragiques.

Certains AVC ischémiques sont transitoires (AIT), les signes régressent spontanément dans les premières heures l’urgence et la prise en charge doivent être identiques car le risque de récidive précoce (dans les 24h) est élevé.

Quels sont les signes d’alerte d’un AVC ?

Six signes doivent alerter :

• perte de la motricité ou de la force d'un bras, d'une jambe, ou de la totalité d'un côté du corps (hémiplégie) ; atteinte du visage (déviation de la bouche)

• perte de la sensibilité d'un bras, d'une jambe, de la face ou de tout le côté d'un corps  

• difficulté soudaine à trouver les mots ou à les exprimer ;

• trouble soudain de l'équilibre et de la marche ;

• perte soudaine de la vision d'un œil ou vision trouble ;

• maux de tête violents et intenses.

FAST pour repérer un AVC

FAST est l’acronyme anglais pour Face, Arm, Speech et Time. Il sert à repérer un AVC et permet de se poser les bonnes questions pour repérer un AVC chez quelqu’un, ne pas passer à côté et permettre ainsi une prise en charge efficiente et rapide.

F : face (visage) : le visage paraît inhabituel ? => Demander à la personne de sourire ;

A : arm (bras) : un des bras reste pendant ? => Demander à la personne de lever les deux bras ;

S : speech (parole) : la personne parle bizarrement ? => Demandez-lui de répéter une phrase simple ;

T : time (durée, dans le sens urgence) : si vous observez un de ces symptômes, appelez les secours immédiatement.

Que faire lorsque l’on suspecte un AVC ?

Appeler le 15, le SAMU.

Une des caractéristiques principales des AVC est que les signes précurseurs apparaissent de manière soudaine et violente. Un AVC est une urgence vitale qui doit être traitée le plus rapidement possible. Tout retard dans le traitement peut conduire à des séquelles importantes (paralysie) voire au décès. Il importe donc d'avoir une prise en charge médicale immédiate lorsqu'un de ces signes survient, en appelant le SAMU (15).

 

Consulter les interviews vidéos

À retrouver sur https://www.has-sante.fr/portail/jcms/r_1501300/fr/accident-vasculaire-cerebral-avc
Information proposée et validée par Haute Autorité de Santé - HAS Publiée le 24/01/2017
La Haute Autorité de Santé, est une autorité publique, indépendante, à caractère scientifique, qui vise à assurer à tous les meilleurs soins. Elle trois missions principales : évaluer l’intérêt des médicaments, des dispositifs médicaux et des actes en vue de leur remboursement par l’Assurance maladie, élaborer des recommandations de bonnes pratiques pour les médecins, définir des parcours de soins, faciliter le bon soin, au bon moment pour le bon patient et certifier les hôpitaux et les cliniques, mesurer leur qualité. Par ses travaux, la HAS éclaire la décision des pouvoirs publics, accompagne les professionnels de santé, informe les personnes malades et les usagers du système de santé.
Haute Autorité de Santé - HAS
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?