Pour ma santé, je dis oui au numérique

Source : Ministère des Solidarités et de la Santé Publiée le 07/10/2020

Le Ministère de la Santé et des Solidarités, sous le pilotage de sa Délégation ministérielle au Numérique en Santé, lance en octobre 2020 une campagne de communication auprès de tous, pour mettre en avant les bénéfices du numérique en santé, dans le respect des droits des usagers et des bonnes pratiques des professionnels, autour d’un mot d’ordre simple : « Pour ma santé, je dis oui au numérique ».
 

L'éthique du numérique en santé, une ambition centrale du virage numérique français

Prise de rendez-vous, démarches de préadmission, consultation ou suivi médical à distance, réduction des examens superflus... Le numérique en santé fait évoluer les pratiques vers plus de qualité dans la prise en charge des patients, de coordination pour les professionnels et de fluidité pour tous.

Pour autant, certaines réticences peuvent persister, liées souvent à une méconnaissance de ces bénéfices, à la crainte d’une relation soignant-soigné « déshumanisée » ou à une appropriation partielle des nouvelles technologies.


Renforcés par leur essor sans précédent durant la crise sanitaire, les apports du numérique en santé ne sont plus à démontrer et sont résolument encouragés par les pouvoirs publics. Cette nouvelle approche des soins devant toutefois rester vertueuse, ce soutien s’accompagne d’une vigilance constante, en particulier sur la confidentialité des données de santé et leur partage, la sécurité et la transparence de leur traitement ou encore l’accompagnement via l’information aux patients. 

Engager chaque citoyen à utiliser, en toute confiance, le numérique pour sa santé impose une exigence éthique à tous les niveaux : 

  • Préadmission à l’hôpital contrôlée
  • Informations médicales vérifiées
  • Dossier médical numérique protégé
  • Coordination entre professionnels de santé
  • Ordonnances électroniques cryptées
  • Messagerie sécurisée de santé
  • Téléconsultation facilitée et 100% remboursée
  • Télésurveillance médicale en toute sécurité
  • Transparence dans l’usage des données de santé
  • Intelligence artificielle au service de l’humain

Une campagne nationale axée sur l'humain

Pour promouvoir les usages et réaffirmer la nécessité d’une approche encadrée et sécurisée, le Ministère des Solidarités et de la Santé mène une campagne d’information autour d’un mot d’ordre accessible à tous : « Pour ma santé, je dis oui au numérique ».


4 pastilles vidéos mettent en scène les parcours de soins de Patrick, Maya, Marion et Agnès et leur recours au numérique pour les facilités et les garanties qu’il offre.

Améliorer l’efficacité du parcours de soins.

Patrick doit se faire opérer d’un adénome de la prostate. A son arrivée à l’hôpital, le chirurgien dispose de toutes les informations nécessaires grâce au dossier patient informatisé, ce qui permet au chirurgien de gagner du temps et d’être plus disponible pour répondre aux questions de Patrick. Le suivi post chirurgical se fait par téléconsultation. Le chirurgien utilise le portail patient de l’hôpital pour déposer une ordonnance pour des examens de biologie que Patrick pourra réaliser dans un laboratoire à côté de chez lui.

Ethique du numérique en santé : cas d'usage de PatrickJeudi, 8 octobre, 2020

Gagner en qualité des soins avec le Dossier Médical Partagé et la messagerie sécurisée

Maya, enceinte de cinq mois et demi, fait un malaise sur son lieu de vacances. Son dossier médical partagé permet au médecin de connaître les antécédents médicaux de Maya et de poser rapidement un diagnostic. Les résultats des examens pratiqués sont postés dans le dossier médical partagé de Maya et transmis par messagerie sécurisée à son gynécologue référent afin d’optimiser la continuité des soins.

Ethique du numérique en santé : cas d'usage de MayaMercredi, 7 octobre, 2020

Gérer son inquiétude par des informations facilement accessibles et fiabilisées 

Arthur a 2 ans. Il tousse et a du mal à respirer. Sa maman est inquiète car elle a entendu parler d’une épidémie de bronchiolite. Elle prend rdv en urgence pour une téléconsultation avec son pédiatre qui confirme le diagnostic et lui envoie via le DMP d’Arthur une ordonnance pour de la kiné respiratoire. Marion utilise Santé.fr pour visualiser par géolocalisation les kinésithérapeutes de son quartier et prend un rendez-vous en ligne pour des séances de kiné.

Ethique du numérique en santé : cas d'usage de MarionMercredi, 7 octobre, 2020

Être acteur de la recherche médicale en partageant ses données de santé

Agnès a plusieurs cas de cancer du sein dans sa famille. Inquiète, elle souhaite savoir quel est son risque d’avoir la maladie. Son médecin se connecte à une base de données qui propose un algorithme de calcul du risque de cancer du sein à partir des données d’une grande population de femmes. Il lui propose un suivi adapté. Agnès est d’accord pour que ses données, dès lors qu’elles sont anonymisées, soient utilisées pour enrichir l’algorithme.

Ethique du numérique en santé : cas d'usage d'AgnèsMercredi, 7 octobre, 2020

Une cellule ministérielle dédiée à l’éthique du numérique en santé

La Délégation ministérielle au Numérique en Santé (DNS) s’est dotée d’une cellule éthique dont l’objectif est de faire de l’éthique un élément central du virage numérique en santé, notamment grâce à la mise à disposition d’outils pratiques de sensibilisation, d’évaluation et de labellisation pour les professionnels, les usagers, les industriels et les décideurs. L’objectif est de créer la confiance, facteur d’adhésion, et d’encourager les usages du numérique en santé en l’inscrivant dans une éthique responsable et respectueuse des droits et devoirs de tous. 

La création de la cellule éthique du numérique en santé traduit l'action 4 de la feuille de route nationale

Plus d'information sur la cellule éthique du numérique du Ministère des Solidarités et de la santé

 

À retrouver sur https://esante.gouv.fr/virage-numerique/ethique-et-numerique-en-sante
Source : Ministère des Solidarités et de la Santé Publiée le 07/10/2020
prépare et met en œuvre la politique du gouvernement dans les domaines des affaires sociales, de la solidarité et de la cohésion sociale, de la santé publique et de l’organisation du système de soins. Sous réserve des compétences du ministre des Finances et des Comptes publics, elle prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans le domaine de la protection sociale.
Ministère des Solidarités et de la Santé

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?