Prévention AVC : objectif largement atteint dans les Yvelines

Source : Agence régionale de santé Île-de-France - (ARS) Publiée le 27/01/2017

En France, un accident vasculaire cérébral a lieu toutes les quatre minutes. «Les patients connaissent mal les signes d’un AVC et arrivent souvent trop tard à l’hôpital. Or, dans le cas d’un infarctus cérébral, nous disposons de quatre heures et demie pour intervenir et éviter des séquelles importantes», observe Marie Blanchere, animatrice de filière AVC dans les Yvelines. «Nous sommes partis du constat que nos actions d’information dans les hôpitaux ne touchaient pas toutes les personnes qui avaient besoin d’être informées et dépistées. Nous devions aller au plus près d’elles», ajoute Jérôme Servan, également animateur de filière AVC dans les Yvelines. D’où l’idée d’un bus AVC afin d’informer et proposer aux populations un dépistage des facteurs de risque, sur leur lieu de vie. Le projet a été développé en partenariat avec l’ARS et l’association de patients France AVC.

Une journée de prévention par ville

«La délégation départementale de l’Agence a notamment sélectionné des villes sur le critère de l’indice de développement humain et nous a mis en relation avec les coordinateurs de santé dans le cadre des contrats locaux de santé», relate Jérôme Servan. Dix communes ont été choisies : Aubergenville, Achères, Carrières-sous-Poissy, Chanteloup-les-Vignes, Houdan, Les Mureaux, Mantes-la-Jolie, Montigny-le-Bretonneux, Sartrouville, Trappes.

Du 9 novembre au 10 décembre 2016, le bus AVC a stationné durant une journée dans chacune de ces villes, sur des places de marché ou des parkings de centres commerciaux. Le dispositif comprenait une tente de 25 m² dédiée à l’information abritant des panneaux sur les facteurs de risque, une carte de la filière AVC dans les Yvelines, des vidéos et des brochures. Un dépistage des facteurs de risque était proposé aux visiteurs à l’intérieur du bus : indice de masse corporelle, glycémie, cholestérol total, tension artérielle, arythmie, échographie des artères carotides. Si des risques étaient détectés, la personne était orientée vers son médecin traitant.

Un objectif largement atteint

L’objectif de cette campagne de prévention, qui a mobilisé de nombreux bénévoles, des médecins, des infirmières et des externes en médecine, était d’effectuer 50 dépistages par jour. Il a été largement atteint : «Nous avons réalisé 548 dépistages et informé environ 800 personnes, mais nous devons encore analyser tous les résultats», commente Marie Blanchere. Autre satisfaction de l’équipe : l’accueil des élus locaux et surtout des habitants. « Ils étaient ravis d’avoir une offre de soins sur place », souligne Marie Blanchere. «Nous souhaitons recommencer l’opération dans un autre département où la population a des difficultés d’accès aux soins et à la prévention», conclut Jérôme Servan.

À retrouver sur https://www.iledefrance.ars.sante.fr/prevention-avc-objectif-largement-atteint-dans-les-yvelines
Source : Agence régionale de santé Île-de-France - (ARS) Publiée le 27/01/2017
L’Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France pilote et met en œuvre la politique de santé dans la région. Ses actions visent à améliorer la santé de la population et à rendre le système de santé plus efficace. L’ARS Ile de France est à l’origine du projet sante.fr, développé depuis avec les acteurs de référence du système de santé.
www.ars.iledefrance.sante.fr/
Agence régionale de santé Île-de-France - (ARS)

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?