Alcool

Information proposée et validée par Psycom Publiée le 27/10/2016

L’alcool est la substance psychoactive la plus consommée en France. Un usage nocif peut entraîner cancers, maladies du foie et du pancréas, troubles cardio-vasculaires, maladies du système nerveux et troubles psychiques (anxiété, dépression, troubles du comportement)

L’alcool est la substance psychoactive la plus consommée en France. Un usage nocif peut entraîner cancers, maladies du foie et du pancréas, troubles cardio-vasculaires, maladies du système nerveux et troubles psychiques (anxiétédépressiontroubles du comportement). Il existe des dépendances acquises très tôt, chez des sujets jeunes, qui recherchent l’ivresse et perdent facilement le contrôle de leur consommation. Mais il existe aussi des dépendances installées progressivement, chez des personnes qui boivent régulièrement, avec peu d’épisodes d’ivresse.

L’alcoolodépendance, malgré sa fréquence et la gravité de ses conséquences, est trop souvent prise en charge très tardivement, du fait des difficultés des sujets à admettre le problème et à demander de l’aide.

Qui est concerné ?

La consommation d’alcool a baissé de plus de la moitié entre 1960 et 2009 (baisse essentiellement imputable à la réduction de consommation de vin). Selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), on compte aujourd’hui 8,7 millions de consommateurs réguliers d’alcool en France. 10% des adultes (15% des hommes et 5% des femmes) sont des consommateurs à problème ou à risque de dépendance.
L’alcool serait directement responsable de 49 000 décès par an (cancers, cirrhoses et autres pathologies digestives, accidents de la route sous l’emprise d’alcool).

(Source : OFDT )

Comment traiter l’alcoolodépendance ?

Certaines addictions à l’alcool doivent être prises en charge par des équipes pluridisciplinaires (hospitalisation, Centres de cure et de post-cure). Lathérapie apporte un soutien et une information adaptée sur les mécanismes de la dépendance, les effets du sevrage. Elle permet de prendre du recul par rapport à ses problèmes, son histoire et le sens que peut y prendre l’addiction. Des traitements médicamenteux peuvent être nécessaires dans la période de sevrage (antidépresseursanxiolytiques).

Où trouver de l’aide

Rédaction

Dr Marc Valleur (Centre Marmottan – GPS Perray-Vaucluse) et Aude Caria, (Directrice, Psycom). Synthèse réalisée par Marc Oeynhausen à partir de la brochure Psycom  « Les troubles addictifs », Dernière mise à jour septembre 2016.

À retrouver sur http://www.psycom.org/Espace-Presse/Sante-mentale-de-A-a-Z/Alcool
Information proposée et validée par Psycom Publiée le 27/10/2016
Organisme public d’information, de formation et de lutte contre la stigmatisation en santé mentale.
Psycom
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?