Alcool : attention aux mélanges

Information proposée et validée par Santé publique France - Alcool Info Service Publiée le 07/11/2016

Contrairement aux idées reçues, mélanger différents types d’alcool pendant une soirée ne comporte pas de risque supplémentaire sinon celui de consommer une quantité plus importante d’alcool pur.

En revanche, combiner dans une même soirée l’alcool à d’autres substances (cannabis, cocaïne, amphétamines, opiacés, voire boissons énergisantes) peut engendrer des effets imprévisibles et dangereux, notamment pour les consommateurs inexpérimentés. Tandis que certains mélanges interagissent et potentialisent les effets des substances ingérées (sensation de détente, somnolence, ivresse), d’autres ont tendance à les camoufler.

Une polyconsommation peut entrainer de sévères complications (dépression respiratoire, troubles du rythme cardiaque, déshydratation, etc.). Pourtant, maintenu dans l’illusion de tout contrôler, le consommateur a tendance à augmenter sa consommation d’alcool. Les effets masqués de son ivresse l’engagent à consommer plus, l’exposant ainsi au risque de coma éthylique.

À retrouver sur http://jeunes.alcool-info-service.fr/alcool/melange-alcool-drogue#.WQiWDdLyjb0
Information proposée et validée par Santé publique France - Alcool Info Service Publiée le 07/11/2016
Alcool info service est le service national d’aide à distance en matière d’alcool et de dépendances. Il a également en charge le recensement, la mise à jour et la mise à disposition du public de l’annuaire national des structures spécialisées en addictologie.
Santé publique France - Alcool Info Service
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?