Alcool - Réduire les risques de cancer

Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 07/06/2013

Date de dernière mise à jour : 12/08/2016 Souvent nié ou méconnu, le caractère cancérigène de l'alcool est pourtant clairement établi. Il est responsable de 10 % des décès par cancer, soit environ 15 000 décès chaque année.

Alcool4-txt

L'alcool représente la deuxième cause évitable de mortalité par cancer après le tabac en France, selon l'OMS.

La consommation d'alcool en France était estimée à 11,6 litres d'alcool pur par habitant en 2013, soit environ 2,5 verres de 10 g d'alcool par jour et par habitant. En baisse par rapport au début des années 1960 (26 litres d'alcool pur par habitant/an), cette consommation demeure néanmoins l'une des plus élevées en Europe et dans le monde.

Par ailleurs, près d’un adulte sur deux consomme de l’alcool au moins une fois par semaine et 10 % chaque jour, en particulier les plus de 50 ans. Les plus jeunes consomment moins régulièrement mais de façon plus excessive et ponctuelle, avec des épisodes d’ivresse ("binge drinking").

alccol


Même à faible dose, l'alcool augmente le risque de cancers

L'alcool est classé cancérigène pour l'Homme par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). L’éthanol contenu dans les boissons alcoolisées est transformé dans l’organisme en composés favorisant le développement de cancers.

Les études scientifiques montrent une augmentation du risque de cancer dès la consommation moyenne d’un verre par jour ; cette augmentation du risque est proportionnelle à la quantité d’alcool consommée. Ainsi, toute consommation régulière d'alcool, même faible, est à risque.

alcool

L'alcool augmente le risque de développer certains cancers :

  • les cancers de la bouche, du larynx et du pharynx ;
  • le cancer de l'œsophage ;
  • le cancer colorectal ;
  • le cancer du sein ;
  • le cancer du foie.

On considère ainsi que près de 80 % des cancers de l'œsophage, 20 % des cancers du côlon-rectum et 17 % des cancers du sein sont dus à la consommation d'alcool en France.

Des études suggèrent, par ailleurs, un lien entre consommation de boissons alcoolisées et risque de développer un cancer du pancréas.

L'effet de la consommation de boissons alcoolisées dépend principalement de la quantité d'alcool apportée et non du type de boisson (vin, bière, apéritifs...). Quel que soit le type d'alcool consommé, les verres standards servis dans les bars contiennent tous en général la même quantité d'alcool pur : un verre de vin aura le même effet cancérigène qu'un verre d'alcool fort.

alcool

Alcool et tabac : un risque accru

Les effets de l'alcool sont renforcés quand ils sont associés à ceux du tabac : leurs actions conjointes augmentent considérablement les risques de cancers des voies aérodigestives supérieures. On estime par exemple que le risque de développer un cancer de la cavité buccale peut être multiplié par 45 chez les grands consommateurs de tabac et d'alcool.

 

Conseils pour prévenir les cancers liés à l'alcool

Pour réduire efficacement votre risque de développer un cancer, il est recommandé de :

  • ne pas consommer d’alcool régulièrement ;
  • en cas de consommation d’alcool, réduire autant que possible sa quantité comme sa fréquence.

Il a été démontré que le risque de développer un cancer des voies aérodigestives supérieures diminue après 10 ans d'arrêt de la consommation d'alcool et qu'après 20 ans, il ne diffère plus significativement de celui des personnes qui n'ont jamais bu.

Si vous estimez avoir besoin d'une aide pour limiter ou arrêter votre consommation d'alcool, vous pouvez en parler avec votre médecin traitant ou vous rendre dans un centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA), qui peut vous proposer gratuitement un soutien ou un suivi individuel.

Vous pouvez également bénéficier d'une écoute et d'un soutien sur Internet via Alcool Info Service, ou joindre ce service par téléphone au 0980 980 930 (de 8h à 2h, coût d'un appel local).

Vous pouvez aussi assister à des réunions des Alcooliques Anonymes (AA) : vous trouverez des renseignements sur leur site ou par téléphone au 09 69 39 40 20 (24h/24, coût d'un appel local). 



Liens utiles

À retrouver sur http://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Reduire-les-risques-de-cancer/Alcool
Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 07/06/2013
L’Institut national du cancer est l’agence d’expertise sanitaire et scientifique en cancérologie.
Institut national du cancer
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?