Ca ne sert à rien de se faire dépister pour un cancer quand on n’a pas de symptôme - Idées reçues Regarder les cancers autrement

Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 30/11/1999

Faux

Faux

C'est exactement l'inverse ! Le but du dépistage est de mettre en évidence une anomalie le plus précocement possible, en l'absence de signes, avant que la maladie ne s'aggrave. Une mammographie par exemple peut permettre de déceler des lésions dans le sein trop petites pour être perçues à la palpation. Ces lésions peuvent être bénignes, mais s'il s'agit d'un cancer, plus il sera détecté tôt, moins son traitement sera lourd et plus grandes seront les chances de guérison.

En France, deux types de cancers font l'objet d'un dépistage organisé par les pouvoirs publics : le cancer colorectal et le cancer du sein. Par ailleurs, la détection précoce des cancers de la peau et notamment du plus grave d'entre eux, le mélanome, est recommandée aux personnes considérées comme à risque.De même, la détection du cancer du col de l'utérus est recommandée aux femmes de 25 à 65 ans.

À retrouver sur http://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Regarder-les-cancers-autrement/Idees-recues/Ca-ne-sert-a-rien-de-se-faire-depister-pour-un-cancer-quand-on-n-a-pas-de-symptome
Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 30/11/1999
L’Institut national du cancer est l’agence d’expertise sanitaire et scientifique en cancérologie.
Institut national du cancer

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?