Chikungunya

Information proposée et validée par Ministère des Solidarités et de la Santé Publiée le 02/11/2016

Le chikungunya est une maladie virale transmis par le moustique.
La maladie peut passer inaperçue ou se manifeste en moyenne 4 à 7 jours après la piqûre infectante, par l’apparition soudaine d’une fièvre élevée (supérieure à 38.5°C) associée à des maux de tête ainsi qu’à d’importantes douleurs musculaires et articulaires touchant les extrémités des membres.
Le meilleur moyen de lutter contre la transmission du chikungunya est de se protéger individuellement contre les piqûres de moustique et de ralentir leur reproduction en détruisant les gites larvaires les plus évidents.

Qu’est-ce que le chikungunya ?

Le chikungunya est une arbovirose, c’est-à-dire une maladie virale transmise par un arthropode, qui dans le cas présent est un insecte : un moustique.

Présent en Afrique, en Asie du Sud-est, en Inde et dans l’Océan Indien (cf épidémie de la Réunion en 2005), il pourrait aussi atteindre l’Europe puisque l’un de ses principaux vecteurs, l’Aedes Albopictus, est installé dans le pourtour méditerranéen depuis quelques années.

Il se transmet d’homme à homme par l’intermédiaire de moustiques du genre Aedes notamment. Lors d’une piqûre, le moustique prélève le virus sur une personne infectée, et à l’occasion d’une autre piqûre, il le transmet à une personne saine. C’est pourquoi, le meilleur moyen de lutter contre la transmission du chikungunya est de se protéger individuellement contre les piqûres de moustique (vêtements longs, répulsifs cutanés, moustiquaires), et de ralentir leur reproduction en détruisant les gites larvaires les plus évidents (dessous de pots, déchets, gouttières).

La maladie se manifeste après une incubation de 4 à 7 jours en moyenne. Une fièvre élevée (supérieure à 38,5°C) apparaît brutalement, accompagnée de maux de tête, de courbatures ou de douleurs articulaires, qui peuvent être intenses, touchant principalement les extrémités des membres (poignets, chevilles, phalanges). D’autres symptômes peuvent également être associés, telle une conjonctivite, une éruption cutanée, des nausées.

L’évolution peut être rapidement favorable, si le malade répond bien au traitement symptomatique. Cependant, la maladie peut aussi évoluer vers une phase chronique marquée par des douleurs articulaires persistantes et incapacitantes

Il n’y a pas de traitement curatif contre le virus. Aucun vaccin n’a été finalisé et chaque symptôme est traité spécifiquement. Il est par ailleurs fortement déconseillé d’utiliser des traitements à base de plantes ou des substances qui n’ont pas été prescrites par un médecin traitant.

Informations à destination du public

Comment pourrait survenir une épidémie de chikungunya ou de dengue (...) Téléchargement (805.3 ko)

Dépliant "Ce qu’il faut savoir sur le moustique" (version anglaise) Téléchargement (728.6 ko)

Chikungunya dengue West Nile : Comment se protéger (2012) Téléchargement (4.1 Mo)

Dossier de presse Chikungunya 2013 Téléchargement (78.4 ko)



 

>> Vous pensez avoir observé un moustique tigre dans votre commune ? Vous pouvez le signaler et contribuer ainsi à la surveillance de son implantation 

 sur le portail dédié http://www.signalement-moustique.fr/ 


- ou en utilisant l’application mobile IMoustique, développée par l’EID Atlantique ( disponible sur l’AppStore et sur Google play)

Informations à destination des voyageurs

PDFRecommandations sanitaires pour les voyageurs, 2014 - BEH du 3 juin (...) Téléchargement (6.1 Mo)

Recommandations d’utilisation des répulsifs et biocides contre les moustiques

Les moustiques vecteurs de maladies (dossier d’information)

Conseils aux voyageurs du ministère des Affaires étrangères

Informations à destination des professionnels de santé

Prévention de la dengue et du chikungunya en France métropolitaine (avril (...) Téléchargement (620.3 ko)

Tableaux des recommandations d’utilisation des répulsifs et biocides contre (...) Téléchargement (78.3 ko)

(Recommandations HCSP du 25 avril 2013 – Mis à jour le 15 janvier 2014)

Recommandations nationales sur la prise en charge du chikungunya (Formes (...) Téléchargement (1.7 Mo)

>> Consulter le dispositif de lutte contre la dissémination du moustique "Aedes albopictus" en France métropolitaine

Liens utiles

 Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé

 Institut de Veille Sanitaire

 Observatoire régional de la santé de la Réunion

 Agence de Santé de l’Océan Indien

 Centre for Diseases Control and Prevention

Source : 

Direction générale de la santé

Département des urgences sanitaires 

Sous-direction Prévention des risques infectieux 

14 avenue Duquesne 

75007 Paris

À retrouver sur http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/chikungunya
Information proposée et validée par Ministère des Solidarités et de la Santé Publiée le 02/11/2016
prépare et met en œuvre la politique du gouvernement dans les domaines des affaires sociales, de la solidarité et de la cohésion sociale, de la santé publique et de l’organisation du système de soins. Sous réserve des compétences du ministre des Finances et des Comptes publics, elle prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans le domaine de la protection sociale.
Ministère des Solidarités et de la Santé

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?