Comment maintient-on les organes du défunt en état d'être greffés ?

Information proposée par Agence de la Biomédecine Publiée le 20/11/2017

Lorsque le prélèvement est possible, le médecin réanimateur de l'hôpital est garant de la préservation des organes de la personne décédée. On ne peut les maintenir en état de fonctionnement que quelques heures dans un équilibre très instable.

Après le prélèvement, les greffons sont placés dans des glacières hermétiques où la température ne dépasse pas 4°C : ils sont en hypothermie.

Chaque organe prend immédiatement le chemin de l'hôpital où l'attend son receveur . Le moyen de transport le plus rapide compte tenu de la distance à parcourir est utilisé : ambulance, train, avion...

Chaque minute compte. Entre le moment où l'organe est prélevé et le moment où il est greffé, il ne faut pas dépasser 3 à 4 heures pour un coeur, 12 à 18 heures pour un foie, 6 à 8 heures pour un poumon, 24 à 36 heures pour un rein. Ces délais sont des moyennes qui dépendent de l'état de l'organe. Néanmoins, plus le délai est court, meilleur sera le résultat de la greffe.

Transcription

Malgré la mobilisation intense des équipes médicales, une personne décède. Le certificat de décès est signé. L'équipe médicale veille à préserver les organes et les tissus de la personne décédée en vue d'un éventuel prélèvement. L'équipe de coordination hospitalière cherche à connaître la volonté du défunt sur le don de ses organes et ses tissus. Elle consulte le registre national des refus. Si le défunt ne s'y était pas inscrit, elle s'entretient avec ses proches pour rechercher une éventuelle opposition au prélèvement. En l'absence d'opposition du défunt, des analyses de laboratoire et des examens d'imagerie sont effectuées à l'hôpital pour évaluer la qualité des organes et des tissus et trouver les receveurs compatibles avec la personne décédée. Le prélèvement des organes et des tissus est un acte chirurgical effectué avec le même soin que pour une personne en vie. Une fois l'opération effectuée, le corps est préparé et rendu à la famille. Les organes sont conditionnés à 4°C dans les conteneurs spécifiques, puis transportés très rapidement vers les hôpitaux où auront lieu les greffes. Le moyen de transport le plus adapté est utilisé : ambulance, train, avion... Les tissus sont quant à eux conservés dans des banques qui en gèrent la distribution. La préparation pour la greffe est réalisée par des équipes médicales expérimentées et spécialement formées. Une greffe peut mobiliser jusqu'à 8 personnes et durer près de 12heures. Grâce à la greffe, une autre vie va pouvoir se poursuivre.

À retrouver sur https://www.dondorganes.fr/questions/35/comment-maintient-les-organes-du-d%C3%A9funten-%C3%A9tat-d%C3%AAtre-greff%C3%A9s
Information proposée par Agence de la Biomédecine Publiée le 20/11/2017
L’Agence de la biomédecine est un établissement public d’État créé par la loi de bioéthique du 6 août 2004, dépendant du ministère de la Santé. Elle exerce ses missions dans les domaines du prélèvement et de la greffe d’organes, de tissus et de cellules, ainsi que de la procréation, de l’embryologie et de la génétique humaines.
 
Agence de la Biomédecine

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?