Coût d’un avortement

Information proposée et validée par Ministère des Solidarités et de la Santé Publiée le 31/10/2016

Les frais relatifs à l’avortement à proprement parler sont pris en charge à 100% par l’Assurance maladie. 
Mais le coût annexe d’une IVG (consultation, anesthésie, etc.) peut varier en fonction de la méthode utilisée, du type d’établissement, du mode d’anesthésie et de la durée d’hospitalisation. Ces coûts annexes sont pris en charge en fonction de votre situation.

Coût de l’IVG médicamenteuse en médecine de ville

L’IVG médicamenteuse en médecine de ville (cabinet médical, centre de santé, centre de planification et d’éducation familiale) est remboursée par l’Assurance Maladie à 100 % sur la base d’un tarif forfaitaire fixé à 191,74 euros.

Le prix de l’IVG comprend :

  • la 2e consultation médicale préalable ;
  • les deux consultations médicales de prise des médicaments, les médicaments et la consultation médicale de contrôle.

Il ne comprend pas la 1re consultation médicale préalable ni les actes complémentaires éventuellement nécessaires (analyses de biologie médicale, échographie), pris en charge dans les conditions habituelles.

Coût de l’IVG médicamenteuse en établissement de santé

L’IVG médicamenteuse en établissement de santé (hôpital, clinique) est remboursée par l’Assurance Maladie à 100 % sur la base d’un tarif forfaitaire fixé à 257,91 euros.

Ce prix comprend :

  • les analyses de laboratoire préalables à l’IVG ;
  • les 2 consultations médicales de prise des médicaments, les médicaments et la consultation médicale de contrôle.

Il ne comprend pas les 2 consultations médicales préalables, facturables en sus et prises en charge dans les conditions habituelles.

Coût de l’IVG instrumentale

L’IVG chirurgicale est remboursée par l’Assurance Maladie à 100 % sur la base d’un tarif forfaitaire variable de 437,03 euros à 644,71 euros en fonction de l’établissement de santé (hôpital ou clinique), du type d’anesthésie (locale ou générale) et de la durée de l’hospitalisation.

Ce prix comprend :

  • les analyses préalables à l’avortement ;
  • l’anesthésie locale ou générale, l’acte d’IVG et la surveillance, l’accueil et l’hébergement.

Il ne comprend pas les 2 consultations médicales préalables et la consultation médicale de contrôle, facturables en sus et prises en charge dans les conditions habituelles. Le forfait journalier n’est pas facturable. 

Votre complémentaire santé peut éventuellement prendre en charge tout ou partie des frais qui ne sont pas remboursés par l’Assurance Maladie.

Coût IVG : les cas particuliers

L’IVG est prise en charge à 100 % dans le cadre d’un tarif forfaitaire avec dispense totale d’avance de fais pour :

  • les jeunes filles mineures non émancipées sans consentement parental ;
  • les femmes bénéficiaires de la CMU complémentaire ;
  • les femmes bénéficiaires de l’aide médicale de l’Etat (AME).

Le droit à l’IVG est garanti par la loi. En savoir plus

Vous avez des questions sur la contraception, la sexualité ou sur l’interruption volontaires de grossesse ? Contactez le numéro vert 0800 08 11 11.

À retrouver sur http://ivg.social-sante.gouv.fr/quel-est-le-prix-d-un-avortement.html
Information proposée et validée par Ministère des Solidarités et de la Santé Publiée le 31/10/2016
prépare et met en œuvre la politique du gouvernement dans les domaines des affaires sociales, de la solidarité et de la cohésion sociale, de la santé publique et de l’organisation du système de soins. Sous réserve des compétences du ministre des Finances et des Comptes publics, elle prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans le domaine de la protection sociale.
Ministère des Solidarités et de la Santé

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?