Des difficultés physiques masculines

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016

A l’adolescence, quand on est un garçon, il n’est pas rare d’être confronté à quelques problèmes ou inquiétudes d’ordre physique… Comme par exemple :

Des douleurs articulaires pendant la croissance

Les douleurs en période de croissance existent bel et bien.

On suppose qu’elles sont dues à une inadéquation entre le développement du squelette et celui des tissus voisins. En effet, les muscles et les os ne grandissent pas au même rythme, ce qui provoque ces douleurs, souvent plus fortes le soir. Il arrive aussi qu’elles se manifestent après un exercice violent.

La croissance en poids et en taille s’accélère à l’approche de la puberté.

Le cerveau libère les hormones de croissance qui stimulent les cartilages de croissance qui eux mêmes produisent de l’os.

La douleur de croissance est localisée entre deux articulations alors que les douleurs articulaires ont leur siège au niveau d’une articulation.

Les douleurs de croissance ne sont pas graves. Elles sont calmées par le repos et disparaissent à la fin de la croissance.

La mue de la voix

La mue de la voix est un passage obligé pour les adolescents. C’est un changement de la voix survenant chez les individus passant de l’enfance à l’adolescence. Elle concerne les individus des deux sexes, mais est particulièrement marquée chez les garçons.

Avec la croissance, le larynx situé dans la gorge s’agrandit et les cordes vocales s’allongent et s’épaississent.

Le timbre de la voix est directement lié à l’épaisseur des cordes vocales sous l’influence d’une hormone mâle, la testostérone.

Si les cordes vocales sont fines, elles vibrent rapidement et donnent une voix fine. Si elles sont épaisses, elles vibrent plus lentement et donnent une voix grave.

La transformation nécessite environ 1 an pour que le garçon trouve sa voix définitive.

Les adolescents se focalisent sur cette voix soudainement étrangère et incontrôlable.

Il arrive parfois que la mue n’ait pas lieu et que les adultes gardent leur voix de petit garçon. Dans de très rares cas, cela peut être causé par des troubles hormonaux, le plus souvent par des problèmes psychologiques. Certaines maladies intervenant à l’adolescence peuvent perturber ou empêcher la mue.

Le phimosis

C’est un rétrécissement de l’orifice du prépuce (peau qui recouvre le gland) empêchant celui-ci de se décalotter normalement sur le gland. Cette peau (prépuce) ne peut donc pas se rétracter ou difficilement, le gland ne peut donc pas en sortir ; cela provoque de fortes douleurs à l’érection par exemple.

Le phimosis est normal chez le nouveau-né.

Normalement, le décalottage se fait spontanément lors des premières masturbations.

A la fin de la puberté, ce décalottage doit être aisé. Si ce n’est pas le cas, une consultation chez le médecin est nécessaire. Une intervention chirurgicale pourra être proposée.

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/des-difficultes-physiques-5160
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?