Diététicien - Prendre en charge

Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 07/12/2009

Le diététicien prend en charge tous les problèmes de nutrition en rapport avec le cancer et ses traitements.Les traitements provoquent parfois des effets secondaires : nausées, vomissements, irritation des muqueuses, constipation, diarrhées par exemple.

Le diététicien prend en charge tous les problèmes de nutrition en rapport avec le cancer et ses traitements.
Les traitements provoquent parfois des effets secondaires : nausées, vomissements, irritation des muqueuses, constipation, diarrhées par exemple.

Ces effets secondaires peuvent entraîner des difficultés pour s’alimenter. Le goût et l’odorat deviennent différents et quelquefois même, disparaissent. L’appétit et l’envie de manger diminuent. L’alimentation devient alors déséquilibrée, ce qui a pour conséquence d’augmenter la fatigue.
Il ne faut pas hésiter à parler de ses difficultés alimentaires le plus tôt possible à l’équipe soignante pour une prise en charge rapide et efficace.
Une alimentation adaptée aide à diminuer la fatigue, à maintenir son poids, à mieux supporter la maladie et ses traitements, et à retrouver le plaisir de manger.
Parfois, malgré tous les soins et conseils apportés par l’équipe soignante et l’entourage, le malade peut se sentir coupable de ne pas manger. Le repas devient alors une réelle source d’inquiétude.
Une consultation auprès d’un diététicien peut être une aide précieuse pour la personne malade. Celui-ci écoute et aide le patient à préserver ou à améliorer son alimentation en fonction de ses besoins. Il lui donne des conseils, des recettes, des idées de collations afin de maintenir un bon état général.

Le repas doit rester un moment de plaisir :

  • Consommer des aliments riches en protéines, comme la viande, le poisson, les œufs, le fromage, les laitages. Si la personne malade n’a pas envie de viande, elle peut la remplacer par du poisson, des œufs ou des produits laitiers ;
  • Consommer des aliments riches en glucides, comme les céréales, les pâtes, les fruits et les légumes, les boissons sucrées, le miel. Ce sont de bonnes sources alimentaires qui fournissent de l’énergie ;
  • Des compléments alimentaires (prêts à l’emploi) riches en protéines et en calories peuvent être utilisés très tôt, avant de perdre du poids ;
  • Privilégier les herbes et les aromates qui donnent plus de goût aux plats, stimulant ainsi l’appétit ;
  • Boire au moins deux litres d’eau par jour, de boissons à base de cola (pour les nausées), de potages ou de jus de fruits, de soupes, de tisanes. Les liquides aident l’organisme à éliminer les déchets qui peuvent générer une fatigue.


Les conseils des patients

"Le matin quand je me sens mieux, j’en profite pour prendre un petit déjeuner copieux."

"Certains jours, lorsque la fatigue me pèse, je n’ai pas très faim au moment des repas. Alors je répartis mes repas dans la journée et je garde à portée de mains des petites collations qui me font plaisir."

"Je cuisine en plus grande quantité et je congèle des petites portions. Cela me permet de les utiliser quand la fatigue se présente et que l’envie de cuisiner est absente."

"Les jours qui suivent les traitements, je suis souvent fatiguée et je n’ai pas le courage de cuisiner. J’utilise des plats cuisinés ou surgelés. C’est rapide et très pratique."

"Il ne faut pas hésiter à se faire aider et solliciter les associations d’aides à domicile pour la préparation des repas."

"J’ai réorganisé la cuisine pour faciliter la préparation des repas. Les choses qui me servent sont plus accessibles pour m’éviter de me hisser ou de me pencher pour les attraper."

"J’utilise de petits appareils (mixeur, micro-ondes, couteau électrique, ouvre boîte électrique).

"Je prépare les repas assis."

"Parfois, je me repose un peu après les repas."

"Je recouvre la cuisinière et le four d’une feuille de papier d’aluminium pour diminuer le travail de nettoyage."

"Je mets des sets de tables pour les repas. C’est plus facile à nettoyer qu’une nappe."

À retrouver sur http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Qualite-de-vie/Fatigue/Prendre-en-charge/Dieteticien
Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 07/12/2009
L’Institut national du cancer est l’agence d’expertise sanitaire et scientifique en cancérologie.
Institut national du cancer
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?