Etre un garçon, devenir un homme

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016

« On ne naît pas homme. On le devient » disait Nietzsche. Si cette phrase s’applique à l’homme au sens large, et donc aux femmes, elle montre bien que devenir un adulte implique de franchir un certain nombre d’étapes. Comment devient-on un homme ?

Être un garçon, devenir un homme suppose des changements physiques mais aussi de nombreux questionnements sur l’avenir, la première fois, le rapport aux autres…La puberté est la période pendant laquelle le corps de l’enfant se transforme en un corps adulte capable de se reproduire. Du latin pubescere, « se couvrir de poils », le rythme est variable d’un individu à l’autre. Chacun subit peu à peu des transformations anatomiques, physiologiques, hormonales. La puberté chez le garçon débute entre 12 et 15 ans et le premier signe visible sera la pilosité pubienne. Les érections deviennent plus fréquentes et se terminent par une émission de sperme et parfois des éjaculations nocturnes qui surprennent et questionnent. C’est troublant de voir son corps produire une semence qui permet de devenir père… Érection ne rime pas forcément avec désir ou sentiment amoureux, parfois cela va ensemble mais pas toujours… Quant au fait de devenir père, il faudra pour cela trouver la bonne personne et cette quête est source d’excitation mais aussi d’inquiétude.

 

Le passage à l’âge adulte oblige en effet de devenir responsable, de porter la charge de son devenir et le chemin vers la masculinité va obliger à affronter ses peurs. Celles-ci expliquent que souvent les garçons cherchent à se rapprocher de leurs copains pour passer beaucoup de temps avec eux et se comparer les uns aux autres pour essayer de trouver des repères rassurants face à ce corps changeant. Avec le temps, les contacts vont prendre de la distance et chacun sera apte à se rassurer seul, en utilisant ses propres ressources et la bonne connaissance de lui même.

La transition vers l’adulte consiste à se détacher de la femme de votre vie, votre mère, votre grand-mère… L’homme qui attire les femmes souhaite être fort, protecteur, source d’énergie inépuisable. Mais devenir un homme demande du temps qu’il faut s’accorder pour mûrir, devenir acteur de sa vie et répondre consciemment au lieu d’agir inconsciemment. Mais l’homme est faillible et l’accepter permet d’être plus à l’aise avec soi même. Avoir peur, de la peine, douter sont des sentiments nécessaires et respectables que tout homme est en mesure de connaître, sans honte.

Durant la puberté, le cerveau va sécréter deux hormones : la FSH (hormone folliculostimulante) et la LH (hormone luténisante). Celles-ci vont agir sur les testicules qui produiront alors à la fois le sperme et une hormone spécifiquement masculine : la testostérone qui est à l’origine de la pilosité et qui va obliger le jeune homme à adopter de nouveaux comportements quotidiens (rasage) qui le tirent vers l’âge adulte. La croissance augmente spectaculairement vers 15 ans, le garçon peut prendre 15 cm en une année ! La musculature et l’ossature croissent et donnent progressivement à voir une silhouette d’homme. La voix commence à changer et les nouveaux sons qui sortent du corps peuvent être déroutants. Il faut faire le deuil de cette voix ainsi que de l’ensemble de son corps connu depuis des années.

Entre la fin de l’adolescence, la fin des études et le premier enfant, s’intercale une période de plusieurs années. Auparavant, les étapes introduisant le jeune au statut d’adulte se déroulaient en même temps et rendaient les frontières et les définitions des âges beaucoup plus claires. Aujourd’hui les rythmes sont différents, il faut être patient. Devenir un homme est une construction lente et progressive…

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/etre-un-garcon-devenir-un-homme-5158
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?