Greffe d'organes : comment éviter un rejet ?

Information proposée par Agence de la Biomédecine Publiée le 16/11/2017

Le rejet est une réaction physique, naturelle, qui est combattue en bloquant partiellement le fonctionnement du système de défense immunitaire.

On utilise pour cela des médicaments dits « immunosuppresseurs ».

Chaque patient greffé se voit administrer un traitement combinant plusieurs molécules avec différents modes d’action, qui conditionne sa survie et sa qualité de vie. La combinaison médicamenteuse est adaptée en fonction du type de greffe, de l’état du patient et de sa tolérance aux médicaments. De plus en plus efficaces et maîtrisés, les traitements immunosuppresseurs ont des effets indésirables. Ils ont notamment l’inconvénient de rendre l’organisme plus vulnérable aux maladies infectieuses (virales, bactériennes, fongiques) et aux tumeurs cancéreuses.

L’adaptation du traitement année après année et la lutte contre les pathologies opportunistes astreignent chaque personne greffée à un suivi médical à vie.

À retrouver sur https://www.dondorganes.fr/questions/84/comment-%C3%A9viter-un-rejet
Information proposée par Agence de la Biomédecine Publiée le 16/11/2017
L’Agence de la biomédecine est un établissement public d’État créé par la loi de bioéthique du 6 août 2004, dépendant du ministère de la Santé. Elle exerce ses missions dans les domaines du prélèvement et de la greffe d’organes, de tissus et de cellules, ainsi que de la procréation, de l’embryologie et de la génétique humaines.
 
Agence de la Biomédecine

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?