Il/elle ne veut pas mettre de préservatif

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 22/11/2016

Le préservatif est le seul moyen de se protéger des infections sexuellement transmissibles. En plus, il protège aussi d’une grossesse non-désirée. Ce message, tout le monde le connaît, il faut se protéger. Pourtant, ce n’est parfois pas si simple dans la réalité : il ou elle refuse d’en mettre un.

Entre la difficulté d’en parler, la peur de perdre l’autre, l’envie de faire l’amour, on peut vite se retrouver dans une situation dont les répercussions pourraient durer toute la vie (grossesse, sida…)Tout d’abord, il faut en parler sans se buter et essayer de comprendre ce refus : derrière chaque refus il y a en effet une raison (bonne ou mauvaise) dont on peut discuter !

Il dit que ça le fait débander…

Il faut savoir que ce n’est pas le préservatif qui est en cause mais plus la pression qu’il se met pour le mettre. La solution : refuser pour l’instant le rapport sexuel et proposer de mettre des préservatifs pendant les préliminaires pour jouer avec, sans pression ! Peut-être aussi qu’il n’est pas suffisamment sûr de lui, à vous de lui donner confiance… tout en restant ferme.

Elle dit que ça la brûle !

Cela peut être dû à deux choses : une allergie au latex, dans ce cas, essayez les préservatifs en polyuréthane ou le besoin d’utiliser du lubrifiant. N’oubliez pas d’en prendre un « à base d’eau » compatible avec les préservatifs. Tout devrait rentrer dans l’ordre !

Il est tout serré

Il existe plusieurs tailles de préservatif tout comme plusieurs formes (chaque marque ayant sa « coupe »). Un « king size » pourra peut-être lui aller comme un gant.

C’est gênant à dire, mais les préservatifs sont trop grands pour lui.

Dans beaucoup de pays où cette question de la taille du sexe est moins tabou que chez nous, des préservatifs plus petits sont commercialisés. On peut en trouver sur certains sites internet, il faut alors s’assurer qu’ils répondent aux normes CE. Sinon, rien n’empêche que la partenaire utilise un préservatif féminin.

Il dit qu’il ne sent plus rien

Proposez lui des préservatifs extra fins… Et fouillez un peu plus la question pour savoir ce qu’il se cache derrière.

Après une longue discussion, il s’avère qu’il n’en a jamais mis et qu’il ne sait pas comment faire…

Aller en acheter une boîte ensemble et aidez-le à découvrir les préservatifs. Soit vous savez comment ça marche et vous pourrez « l’initier », soit vous pouvez tous les deux partir à l’aventure ! D’ailleurs il y a une notice explicative très bien faite dans chaque boîte : à lire sans modération.

Si malgré tout, il/elle reste sur ses positions, que faire ?

Vous êtes une fille : pensez au préservatif au féminin, ils sont plus chers mais peuvent se garder 8h et donc servir toute la nuit s’il y a plusieurs rapports sexuels. En tout cas, ne cédez pas, il est possible que ce garçon ne se protège jamais, y compris s’il va voir ailleurs…
Vous êtes un garçon : ne cédez pas, vous êtes libre de mettre le préservatif, il y a fort peu de chance que le moment venu elle vous mette à la porte si elle a envie de faire l’amour. Mais avant, pensez bien à investir dans des préservatifs hypoallergéniques si elle s’est plainte de sensations de brûlure qu’elle n’a pas sans préservatif !

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/il-elle-ne-veut-pas-mettre-de-5145
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 22/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?