IVG : les démarches à faire

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 14/11/2016

En France, quel que soit ton âge, ta nationalité, ta situation sociale et financière ou ton statut sur le territoire français, tu as le droit d’interrompre ta grossesse si tu le souhaites.

Que dois-je faire si je suis enceinte ?

Tu dois prendre contact avec un professionnel de santé, médecin, sage-femme ou gynécologue. Pour cela, tu peux prendre rendez-vous dans différents lieux de soin, à l’hôpital public ou privé, en centre de planification, en cabinet privé, en centre de santé, ou encore en centre d’Interruption Volontaire de Grossesse.

Comment cela va se dérouler ?

Avant l’interruption volontaire de grossesse, tu vas avoir plusieurs rendez-vous :

  • Une 1ère consultation médicale pour confirmer que tu es bien enceinte et dater la grossesse, c’est-à-dire savoir depuis quand tu es enceinte. Pour cela, le professionnel de santé rencontré te prescrira différentes analyses à effectuer, notamment une prise de sang, un test urinaire et une échographie. Tu vas être informée des différentes modalités d’intervention, des conditions, des éventuels risques et effets secondaires.
  • Un entretien avec une conseillère conjugale et familiale (CCF) ou une assistante sociale (AS) te sera proposé. Cette rencontre pourra te permettre, si tu le souhaites, de parler librement avec un professionnel. Il sera là pour t’écouter et te soutenir dans ta décision. Il te donnera également des informations sur les possibilités qui s’offrent à toi. Cet entretien est obligatoire si tu es mineure.
  • Une 2nde consultation médicale pour confirmer ou non par écrit ta demande d’I.V.G. C’est à ce moment-là que tu apporteras tes résultats d’analyse.

Sauf s’il y a une urgence médicale, un délai de réflexion d’une semaine aura lieu entre les deux rendez-vous médicaux. Cependant, il est possible, en faisant une demande auprès du médecin qui te prend en charge de raccourcir ce délai.

A chaque rendez-vous et à chaque étape, il est important que tu puisses poser des questions si tu en as, demander des précisions lorsque tu ne comprends pas quelque chose ou que ce n’est pas clair pour toi.

Lorsque tu es mineure, tu dois, pour pouvoir pratiquer une IVG, être accompagnée d’une personne majeure. On te demandera d’apporter, l’attestation d’entretien avec la conseillère conjugale et familiale ou l’assistante sociale ainsi que le consentement écrit d’un de tes parents ou du représentant légal ou, le cas échéant, l’attestation de l’adulte référent que tu auras choisi. A l’issue de cette consultation, la date de l’I.V.G. sera fixée. Le majeur qui t’accompagne (parent ou référent) doit se munir de sa pièce d’identité.

Quels sont les délais ? Quelles sont les modalités ?

Il existe, en France, deux façons de pratiquer l’IVG :

  • la méthode médicamenteuse se pratique jusqu’à la 5ème semaine de grossesse soit 7 semaines d’aménorrhée (absence de règle). Elle consiste à prendre une première série de comprimés puis 24 heures à 36 heures après, une seconde série. Le plus souvent, après 1 heure ou 2 heures, si tout va bien, tu rentreras chez toi. Ensuite, 10 à 15 jours après, tu auras une visite de contrôle. Cette intervention aura lieu sous réserve de contre-indications.
  • la méthode chirurgicale se pratique jusqu’à la 12ème semaine de grossesse soit 14 semaines d’aménorrhée. Cette intervention, nécessite une anesthésie locale ou générale. Tu resteras donc quelques heures (une demie journée environ) à l’hôpital ou à la clinique.

Les professionnels de santé seront là pour t’expliquer tout en détail, il est important, quelle que soit la méthode, que tu sois bien renseignée.

Son coût ?

Le prix d’une IVG peut varier en fonction de la méthode utilisée, du type d’établissement, du mode d’anesthésie et de la durée d’hospitalisation. Cependant le plus important à savoir, c’est que, les frais relatifs à l’IVG sont pris en charge à 100% par l’assurance maladie (c’est-à-dire remboursés). Ta complémentaire santé (mutuelle) peut éventuellement prendre à sa charge la totalité ou une partie des frais qui ne seront pas remboursées par l’Assurance Maladie.

Les cas particuliers : L’IVG est prise en charge à 100 % dans le cadre d’un tarif forfaitaire avec une dispense totale d’avance de frais pour

  • les jeunes filles mineures non émancipées sans consentement parental
  • les femmes bénéficiaires de la CMU complémentaire
  • les femmes bénéficiaires de l’aide médicale de l’État (AME)

 

Quels documents dois-je apporter ?

Quel que soit ton âge, tu dois apporter un document officiel attestant de ton identité et de ton âge (carte d’identité, permis de séjour…). Tous les professionnels sont soumis au secret professionnel, même si l’on connait ton identité, ne t’inquiète pas le secret et l’anonymat seront gardés. Une carte de groupe sanguin peut être demandée (si tu en possèdes une), la carte vitale (ou l’attestation) ainsi que les ordonnances de tes traitements en cours si tu en as.

Et après l’I.V.G ?

Un moyen contraceptif va t’être prescrit. Tu devras le prendre immédiatement après l’I.V.G. pour éviter de retomber enceinte. Pour les mineures, l’autorisation parentale pour recevoir cette contraception n’est pas obligatoire.

Tu auras un rendez-vous pour une dernière consultation médicale, 15 à 21 jours après l’I.V.G. Celle-ci pour s’assurer que tout va bien. Tu as la possibilité de revoir la conseillère conjugale et familiale ou l’assistante sociale pour évoquer l’I.V.G. et être écoutée si tu en ressens l’envie.

Pour obtenir l’adresse d’un lieu, tu peux appeler Fil Santé Jeunes au 0800 235 236. L’appel est gratuit d’un poste fixe et anonyme. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h.

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/ivg-les-demarches-a-faire-17581
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 14/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?