J’ai des seins bizarres

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 07/11/2016

Le sein est constitué de tissus graisseux contenant les glandes mammaires. Ils reposent sur le muscle pectoral qui recouvre le thorax ; ils sont soutenus par la peau et des fibres.

Anatomie, physiologie et développement des seins

Le sein est constitué de tissus graisseux contenant les glandes mammaires. Ils reposent sur le muscle pectoral qui recouvre le thorax ; ils sont soutenus par la peau et des fibres. L’aréole est la zone circulaire et rosée qui entoure le mamelon. Celui-ci forme la pointe du sein : il réagit au froid et aux caresses en se dressant.

Le rôle principal du sein est de fabriquer du lait pour le nouveau-né. Il a aussi un rôle sexuel et représente un symbole de féminité. En poire ou en pomme, ils sont plutôt hémisphériques en Occident, coniques en Afrique et menus en Asie.

Les seins commencent leur développement au début de la puberté sous l’influence des hormones (il peut y en avoir un qui grandit plus vite que l’autre) et atteignent leur taille moyenne au moment des premières règles. L’âge est donc variable d’une jeune fille à l’autre : chacune a son rythme pour devenir une jeune femme.

Ils changent de volume et d’aspect selon les périodes de la vie : avant les règles, sous contraception hormonale, pendant la grossesse, la ménopause, ou suite à une variation de poids. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le corps humain n’est pas parfaitement symétrique. Il est donc normal d’avoir un sein plus gros ou plus haut que l’autre. De la même manière, les garçons ont une bourse plus haute que l’autre.

Vers un modèle unique : seins en toc ou authentiques ?

Beaucoup de femmes rêvent d’une poitrine « modèle » comme celle qu’on voit dans les magazines. Ce sont souvent des seins en toc c’est-à-dire refaits grâce à la chirurgie esthétique, ou bien des photos retouchées…

Chez les mineures, l’intervention chirurgicale ne peut avoir lieu que sur avis médical et dans le cas où le volume de la poitrine entrave la croissance de la jeune fille (par exemple, une poitrine trop lourde peut entraîner une posture dorsale douloureuse).

Et attention aux sites internet qui veulent vous vendre une pilule magique ou autre poudre de perlimpinpin pour faire grossir les seins : il s’agit de publicité mensongère !

N’oubliez pas que la poitrine d’une femme est unique, tout comme son visage et son corps. Vous imaginez un monde où toutes les femmes auraient des seins identiques? Ce serait bien monotone ! La nature généreuse est faite de diversité : il y en a de toutes les formes, de toutes les tailles et pour tous les goûts!

Complexée : comment se mettre en valeur ?

C’est au moment de la puberté que les filles comparent leur poitrine avec celle des copines, et c’est là que les complexes s’installent… Rares sont celles qui sont satisfaites de ce que Dame Nature leur a offert. Certaines peuvent voir apparaître quelques poils disgracieux ou vergetures sur la poitrine, d’autres trouveront leurs seins minuscules ou énormes… Lorsque quelque chose en nous ne nous plait pas, on a souvent l’impression que tout le monde ne voit que ça ! Parfois des réflexions blessantes nous confortent dans cette idée. En réalité, ce n’est pas le cas : c’est ce qu’on appelle l’effet loupe, c’est-à-dire que le fait que ce soit notre propre corps accentue la perception de nos défauts.

Par ailleurs, être féminine est souvent associé à la poitrine. Or la féminité n’est pas proportionnelle à la taille des seins : chacune est féminine à sa façon, de Jane Birkin à Lolo Ferrari. Pour les garçons les petits seins ont aussi leur charme. C’est d’ailleurs cette palette infinie de possibilités qui fait la richesse et l’intérêt des êtres humains : les hommes ne savent plus à quels seins se vouer !

Néanmoins, il existe aujourd’hui de nombreux moyens de pallier ces petits complexes (des seins qui nous semblent trop écartés ou qui tomberaient un peu…) : les soutiens-gorges font preuve de trésors d’ingéniosité pour mettre en valeur la poitrine des femmes (pigeonnants, rembourrés, ampliformes, amboitants, push up, magic up…).

Cela dit, le secret est de s’accepter et de s’aimer telle qu’on est. Cela demande du temps d’apprivoiser son corps et ses transformations physiques, d’apprendre à le faire sien. Et si la séduction passe en partie par le corps, vous avez aussi bien d’autres atouts et qualités qui vous permettront de vous mettre en valeur…A vous d’apprendre à les reconnaître et à les développer au fil du temps.

Petits signes inhabituels : que faire ?

Quand on remarque quelque chose d’inhabituel au niveau de ses seins (petite boule douloureuse ou non, hématome…) il ne faut pas hésiter à consulter son gynécologue. En effet, suite à une palpation ou à un examen plus poussé (échographie du sein ou mammographie) il pourra vous dire ce qu’il en est. Il pourra également vous montrer comment palper vous-mêmes vos seins afin de pouvoir déceler et prévenir toute anomalie.

En effet, les pathologies liées aux seins se soignent généralement bien dans la mesure où elles sont repérées à temps.

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/j-ai-des-seins-bizarres-5700
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 07/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?