La pédopsychiatrie

Information proposée et validée par Psycom Publiée le 27/10/2016

Les services de pédopsychiatrie accueillent les enfants et adolescents ayant des troubles du comportement et des problèmes d’adaptation dans le milieu familial ou scolaire

Les services de pédopsychiatrie accueillent les enfants et adolescents ayant des troubles du comportement et des problèmes d’adaptation dans le milieu familial ou scolaire. En outre, ces enfants peuvent présenter des difficultés d’acquisition du langage parlé ou écrit, des problèmes d’alimentation,de sommeil, ou des troubles plus graves, tels que descomportements suicidaires ou violents, destoxicomanies. Dans tous les cas, c’est aux parents que revient la décision d’accompagner leur enfant à une consultation de psychiatrie et de lui faire suivre un traitement. Leur implication dans cette prise en charge est essentielle.

Quels soins pour les enfants ?

Les consultations

En fonction du type de troubles de l’enfant, l’équipe proposera les traitements suivants :

  • consultations thérapeutiques (pédopsychiatre ou psychologue) ;
  • rééducation du langage oral ou écrit (orthophoniste)  ;
  • travail sur l’image du corps (psychomotricien) ;
  • psychothérapie individuellefamiliale ou en groupe (psychiatre ou psychologue) ;
  • une aide sociale si nécessaire (Assistante Sociale).

En 2009, 4,6 millions de consultations ont été réalisé dans 1500 Centres médico-psychologiques pour enfants.

Les traitements complémentaires

Dans certains cas, en complément des soins dispensés en consultation, des traitements plus intensifs et des aides spécialisées peuvent être proposés :

  • L’accueil thérapeutique à temps partiel

    Il permet de recevoir l’enfant ou l’adolescent pendant une durée plus longue que celle d’une consultation (une ou plusieurs demi-journées par semaine). Ce type d’accueil est organisé avec le milieu scolaire. Il a pour but de maintenir l’enfant à l’école, tout en l’aidant dans ses difficultés.
  • L’hospitalisation de jour 

    Elle concerne en principe des enfants dont l’état de santé nécessite des soins pendant la journée. Les séjours peuvent être continus ou discontinus (une à plusieurs demi-journées par semaine). En 2009, on comptabilise un total de 1,5 millions de journées d'hospitalisations en pédopsychiatrie pour un total de 9300 places.
  • L’accueil familial thérapeutique 

    Il consiste à organiser le séjour à plein temps de l’enfant ou de l’adolescent dans une famille d’accueil, pour une durée variable.
  • L’hospitalisation à temps plein 

    Elle est utilisée si, du point de vue de l’enfant et de sa famille, un moment de séparation apparaît justifié et lorsque l’état de santé de l’enfant nécessite des soins ou une surveillance sur 24h. Elle peut être continue ou discontinue (les week-ends, les nuits, pendant les vacances). L’hospitalisation à temps plein concerne plus particulièrement les adolescents et les enfants souffrant de certains troubles graves. Seuls 3% des patients de psychiatrie infanto-juvénile ont été pris en charge à temps complet en 2010.

Où consulter ?

  • Les Centres Médico-Psychologiques (CMP)

    La France est divisé en 320 zones géographiques, appelées secteurs publics de psychiatrie infanto-juvénile, regroupant en moyenne environ 50 000 habitants de moins de 20 ans. Pour chaque secteur, une même équipe assure les soins. Les équipes sont installées dans un ou plusieurs centres médico-psychologiques (CMP) par secteur. Les CMP reçoivent les enfants et leurs familles. L’équipe coordonne les consultations et les traitements complémentaires si nécessaires (Adresses dans les Pages jaunes).
  • Les centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP) 

    Ils assurent le dépistage, le diagnostic et le traitement des troubles neuro-psychiques et des troubles du comportement de l’enfant et de l’adolescent. Ils travaillent en lien avec les CMP.
  • Les bureaux d’aide psychologique universitaires (BAPU) 

    Ils assurent des consultations médico-psychologiques pour les étudiants et les élèves de classes terminales.

 Mythes et réalités

«  Les enfants n’ont pas de problèmes de santé mentale »

En France, environ 12% des enfants et adolescents souffrent de troubles mentaux. En 2008 environ 400 000 enfants et adolescents ont fréquenté au moins une fois un service de psychiatrie publique.

Rédaction

Dr Yves Contejean, Dr Patrick Eche, Dr Jacques Fortineau, Dr Alain Haddad et Dr Gérard Lucas, Synthèse réalisée par Marc Oeynhausen à partir de la Brochure Psycom « Les consultations médico-psychologiques pour enfants et adolescents à Paris », septembre 2011.

À retrouver sur http://www.psycom.org/Espace-Presse/Sante-mentale-de-A-a-Z/Pedopsychiatrie
Information proposée et validée par Psycom Publiée le 27/10/2016
Organisme public d’information, de formation et de lutte contre la stigmatisation en santé mentale.
Psycom
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?