La puberté chez le garçon

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016

La puberté vient du latin « pubere » : se couvrir de poils. Elle désigne le processus au cours duquel le corps atteint la maturité sexuelle. L’adolescence est la période de transition entre l’enfance et l’âge adulte qui s’accompagne de transformations physiques, psychologiques et hormonales pour préparer le corps à la reproduction.

Définition

La puberté vient du latin « pubere » : se couvrir de poils. Elle désigne le processus au cours duquel le corps atteint la maturité sexuelle. L’adolescence est la période de transition entre l’enfance et l’âge adulte qui s’accompagne de transformations physiques, psychologiques et hormonales pour préparer le corps à la reproduction.

Les facteurs qui influencent l’âge de la puberté sont à la fois génétiques, liés aux conditions socio-économiques, au niveau nutritionnel, au degré d’activité physique, et à l’état de santé général.

Quelles transformations et à quel âge ?

  • Le premier signe du développement pubertaire est l’augmentation de la taille des testicules vers 12-13 ans. Leur développement est rarement symétrique, et au final il est courant que l’un soit plus grand ou plus haut que l’autre. Les tubes séminifères (tubes où se forment les spermatozoïdes dans les testicules) s’allongent (passant de 50-80 cm à 80-100 cm) et se pelotonnent, leur diamètre augmente (passant de 50-80 micromètres à 300-400 micromètres). C’est ce développement des tubes qui est le principal responsable de l’augmentation du volume des testicules, lequel se poursuit jusqu’à 20 ans.
  • Environ 6 mois plus tard, la pilosité pubienne apparaît, le scrotum se pigmente et le pénis grandit.
  • L’apparition de la pilosité faciale et corporelle est plus tardive : duvet de la lèvre supérieure vers 15 ans, sur les joues vers 16 ans, puis sur le menton. La pilosité s’étend aussi sur le corps : l’intérieur des cuisses, du pubis vers le nombril, puis le thorax plus tardivement (sa pilosité ne sera complète qu’entre 25 et 35 ans).
  • L’apparition d’une gynécomastie (développement des seins) est très fréquente (chez 70% des garçons entre 13 et 16 ans) : cela régresse spontanément dans les 2 ans qui suivent, mais persiste parfois (chez environ 30% des hommes adultes).
  • Le larynx se développe : l’épaisseur des cordes vocales se modifie sous l’influence de l’hormone mâle, la testostérone. La mue de la voix apparaît vers 13 ans et demi : le timbre de la voix devient plus grave au bout d’un an environ, après être passé par une phase d’instabilité.
  • La poussée de croissance pubertaire est plus tardive chez le garçon que chez la fille : elle a lieu autour de 15 ans. La croissance pubertaire dure de 3 à 6 ans avec de petites variations saisonnières (s’accélère au printemps et ralentit en automne-hiver) : le garçon grandit en moyenne de 25-28 centimètres durant la puberté (environ 9 cm par an). Cette croissance touche essentiellement les membres : le pied grandit avant la jambe et la cuisse, et s’arrête avant que la taille finale ne soit atteinte. La croissance du tronc est plus tardive et peut se poursuivre jusqu’à 25-30 ans.
  • La composition corporelle évolue aussi : avant la puberté, la masse grasse et la masse maigre (os et muscles) sont à peu près équivalentes dans les deux sexes ; après la puberté, la masse osseuse est plus importante chez le garçon et la masse musculaire deux fois plus importante que chez la fille, qui elle, a une masse graisseuse deux fois plus importante que le garçon.
  • Augmentation de la fréquence des érections : elles sont parfois liées à une excitation sexuelle, mais peuvent aussi se présenter au moment où on ne s’y attend pas (érection spontanée). C’est en apprenant à connaître son corps qu’on parvient à contrôler ses érections. L’érection pendant le sommeil et le matin au réveil est un phénomène courant et normal.
  • La production de spermatozoïdes débute à la mi-puberté et la présence de spermatozoïdes dans l’urine est un événement précoce, observable en moyenne vers 13 ans 1/2 et intervenant avant le pic de croissance.
  • L’éjaculation consciente survient peu après (vers 13-14 ans). On ne possède pas de données précises sur la fécondance du sperme à cette époque. L’éjaculation nocturne, souvent au cours de rêves, est un phénomène courant et normal.

Chacun son rythme de développement !

Les tranches d’âge sont données ici à titre indicatif et sont variables d’un individu à l’autre.

Cela dit, si tu trouves que les changements au niveau de ton corps tardent à venir et que ça t’inquiète, cela mérite une petite visite chez ton médecin généraliste, pour faire le point avec lui sur ton développement pubertaire.

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/la-puberte-chez-le-garcon-5157
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?