La rupture du frein du prépuce

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016

Tandis que les corps sont en symbiose, que l’alchimie des deux partenaires est à son paroxysme, que le plaisir est à son comble… CRAC, soudainement, c’est la « rupture » ! Mais que s’est-il passé ? Revoyons la scène au ralenti…

La scène se déroule lors d’un rapport sexuel. Les deux partenaires passent un bon moment et tout semble se dérouler au mieux. Pourtant, parfois, il arrive que le frein se rompe ce qui peut provoquer des saignements et des douleurs.

Le frein de mon scoot ?

Non, le frein du prépuce du pénis. Abordons un peu l’anatomie du garçon pour mieux comprendre : le prépuce est le morceau de peau qui recouvre le gland à l’extrémité de la verge. Les deux sont reliés par ce qu’on appelle « le frein« , un fil en forme triangulaire (voir dessin plus bas). Lors de l’érection, le gland se décalotte et le frein se tend. S’il est trop court et quand il est mis à rude épreuve, il peut se déchirer au cours d’un rapport sexuel. Si ce n’est pas dramatique, cela peut-être impressionnant. La rupture du frein du prépuce peut provoquer des douleurs et des saignements importants car le pénis est très vascularisé (il possède beaucoup de vaisseaux sanguins). Ce déchirement a lieu durant un rapport sexuel, plus rarement pendant la masturbation.

Je la sens venir ?

Le phénomène est assez imprévisible, ceci dit avant la rupture, il y a souvent de petites érosions sur la peau, avec des petits tiraillements mais il n’est pas facile de les voir ; la rupture peut arriver à tout moment de la vie d’un homme.

Que dois-je faire en cas de rupture ?

Pas d’affolement, la conduite à tenir consiste à comprimer la zone qui saigne une dizaine de minutes à l’aide d’une compresse propre qui devrait arrêter les saignements. Il faudra bien désinfecter (pas d’alcool,  ça pique !). Ensuite, il faut te présenter chez ton médecin ou aux urgences de l’hôpital. Si la cicatrice est fragile, le problème peut revenir car il ne sera pas réglé. Il ne faut pas attendre la récidive avant de consulter un médecin.

Que va faire le médecin ?

Dans un premier temps, il va regarder la blessure, et évaluer la nécessité d’intervenir ou pas.

Si c’est nécessaire, une petite opération dite de plastie du frein pourra être envisagée. Le chirurgien coupera un petit bout du prépuce. L’incision va allonger le frein et permettra ainsi d’éviter la déchirure. Ensuite, le chirurgien posera deux points pour éviter les saignements. Effectuée sous anesthésie locale, cette petite intervention dure une dizaine de minutes. Après l’opération, le patient devra rester abstinent sexuellement le temps de la cicatrisation, c’est-à-dire pendant 3 à 4 semaines. Cette intervention supprime les douleurs et n’a aucune conséquence sur la sexualité ultérieure. Pas de panique, on vit très bien sans frein, qui ne sert qu’au recallotage.

Si tu redoutes une déchirure du frein du prépuce, tu peux en parler à ton médecin généraliste. Pas facile de se montrer nu devant lui mais c’est un professionnel de santé, il a l’habitude et en a vu d’autres ! Il n’y a rien à craindre et cela peut éviter une éventuelle douleur plus tard…

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/la-rupture-du-frein-du-prepuce-5710
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?