La virilité

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016

Beaucoup de garçons pensent qu’être viril, c’est avoir un gros sexe ou beaucoup de poils plantés sur de gros pectoraux. En réalité, la virilité, qui vient du latin virilitas : l’homme, désigne l’ensemble des caractéristiques physiques et sexuelles masculines. La virilité est donc tout ce qui est considéré comme le propre de l’homme… Cela signifie finalement qu’on peut être « viril » de façons très différentes !

« T’es pas un homme ! »

La virilité se construit progressivement durant l’enfance et l’adolescence en référence à un modèle masculin considéré comme idéal. Selon les sociétés, elle est associée à la force et au courage, au respect de soi ou au sens de l’honneur … On l’attribue aux hommes, et parfois à certaines femmes lorsque celles-ci adoptent des attitudes ou des comportements « masculins ». Tantôt considérée de manière positive comme chez les femmes Romaines admirées pour leur fermeté car elles devaient éduquer leurs fils à devenir militaires, la virilité est alors, la plupart du temps, considérée de manière péjorative.

Un homme viril est souvent présenté comme fort, musclé, sportif, protecteur, courageux… dans nos sociétés occidentales. La virilité est donc associée à la puissance et la robustesse, ce qui tend à identifier les hommes virils à des capacités physiques et sexuelles, mais aussi à des aptitudes psychologiques comme le courage ou l’énergie…  « Être viril » peut aussi être associé, dans l’inconscient de chacun, à la capacité d’assurer sa descendance.

L’excès de virilité rapproche l’homme de la brute et de la bête. En cas de manque de virilité, l’homme peut être qualifié d’efféminé. Or, on peut être séduisant et plaire que l’on soit plus ou moins viril…

Être un homme moderne

L’image dite virile est rappelée en permanence par la publicité et les médias qu’il s’agisse de mode, de sport, de politique, de violences individuelles ou collectives. Ces rappels incessants finissent par dicter des comportements, des caractéristiques physiques, un langage, un habillement, des accessoires qui font « mâle ».  Ces modèles évoluent d’ailleurs selon les époques.

Se sentir viril est avant tout un état d’esprit qui est très personnel et qui renvoie à la manière dont on se sent homme. Cela suppose donc une acceptation et une bonne connaissance de soi. Certains hommes accentuent leur virilité pour se sentir plus forts, plus respectés, pour plaire. Certains vont jusqu’à envisager des transformations excessives, en utilisant des traitements chirurgicaux ou la pratique trop importante de sport, souvent la musculation. Être un homme ne concerne pas uniquement l’enveloppe physique, être viril renvoie à des attitudes, une façon d’être avec soi même et les autres, à une manière de se positionner, de s’affirmer.

Pour être bien, on peut être mâle ! mais chacun à sa manière.

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/la-virilite-2-12538
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?