L'alcool, des risques à plus long terme

Information proposée et validée par Santé publique France - Alcool Info Service Publiée le 07/11/2016

Consommer de l’alcool lorsqu’on est jeune perturbe le développement normal du cerveau et augmente le risque de dépendance à l’âge adulte.

En effet, le cerveau continue de se développer jusqu’à environ 25 ans. La consommation d’alcool lorsqu’elle est importante, qu’elle soit régulière ou ponctuelle, sensibilise le cerveau à l’âge adulte aux effets non seulement de l’alcool mais de toutes les substances psychoactives.

La consommation massive réduit notamment l’apparition de nouveaux neurones, entrainant des lésions cérébrales irréversibles, affectant ainsi les capacités d’apprentissage et de mémorisation.

Par ailleurs, des études récentes ont confirmé la plus grande vulnérabilité à l’addiction à l’alcool des sujets adultes ayant été exposés à des alcoolisations ponctuelles importantes lorsqu’ils étaient jeunes. Plus une personne est sensibilisée jeune à l’alcool, plus elle a de risque de devenir dépendant à l’âge adulte.

Consommer de l’alcool lorsqu’on est jeune perturbe le développement normal du cerveau et augmente le risque de dépendance à l’âge adulte.

À retrouver sur http://jeunes.alcool-info-service.fr/alcool/risques-alcool-long-terme#.WCB9ti3hDRY
Information proposée et validée par Santé publique France - Alcool Info Service Publiée le 07/11/2016
Alcool info service est le service national d’aide à distance en matière d’alcool et de dépendances. Il a également en charge le recensement, la mise à jour et la mise à disposition du public de l’annuaire national des structures spécialisées en addictologie.
Santé publique France - Alcool Info Service
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?