L’anneau vaginal

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 22/11/2016

Parmi les contraceptions hormonales, une petite nouvelle s’installe progressivement et gagne du terrain : c’est l’anneau vaginal.

Sa composition

Il contient des hormones œstro-progestatives à faibles doses.

Son type d’action

L’anneau est un tube en matière souple, transparente et mesure 5,4 cm de diamètre. Il contient les hormones. Une fois en place dans le vagin, il les délivre en continu, elles sont alors absorbées par la muqueuse vaginale. Ces hormones passent ensuite dans la circulation sanguine. Ce type de contraception hormonale a pour but de bloquer l’ovulation : les ovaires sont mis au repos, ils ne fabriquent plus d’ovules.

Son utilisation

L’anneau vaginal est placé au fond du vagin, on l’insère avec ses doigts. Comme il est souple, on le presse en son centre afin de former un «8» et on l’introduit. L’anneau reste en place 3 semaines, sans avoir besoin d’être changé. Au bout des 3 semaines, on le retire pendant 7 jours, période où surviennent ses règles. Au terme de cette semaine d’arrêt, un nouvel anneau est inséré.

Son efficacité

Son efficacité est proche de 100% à la condition que son utilisation suive certaines règles strictes : la pose dure 3 semaines et pas un jour de plus, l’arrêt dure 7 jours et pas un de plus.

Exemple : l’anneau est placé le lundi 1er au matin, il sera retiré le lundi 22 au matin. A partir de ce lundi 22 on compte 7 jours plein, l’anneau est donc remis le lundi 29 au matin. Dans cet exemple, le jour de la pose d’un nouvel anneau sera toujours un lundi.

Où et comment l’acheter ? Son prix ?

L’anneau est délivré sur ordonnance d’un médecin gynécologuegénéraliste, ou d’une sage-femme. Il s’achète en pharmacie et coûte environ 16 euros. Il n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale. Il n’est pas gratuit pour les mineures qui consultent dans un centre de planification hospitalier. Cette contraception a un délai de péremption de 4 mois.

Ses avantages

On le place et on l’oublie pendant 3 semaines (cycle d’administration mensuel et non journalier comme la pilule), il est invisible, il ne revient pas plus cher que beaucoup de pilules, il diffuse en continu les hormones ce qui évite les pics rencontrés dans les modes d’administration orale (pilule) et donc diminue les effets secondaires. Il n’y a pas d’altération en cas de troubles gastriques (vomissements, diarrhées). Il est compatible avec l’utilisation de tampons hygiéniques. La pose est facile et l’anneau est efficace quelque soit sa position dans le vagin, car son action est hormonale et non mécanique. A titre exceptionnel, en supprimant la semaine d’arrêt, on peut éviter d’avoir ses règles. Il ne se sent pas pendant les rapports sexuels.

Ses inconvénients

Il existe un risque faible que l’anneau tombe ou ressorte du vagin de façon intempestive. S’il est mal placé il peut gêner. Comme toute contraception hormonale, des effets secondaires peuvent survenir : maux de tête, prise de poids, poussée d’acné, saignements intempestifs…

Après utilisation, il faut le remettre dans son emballage et le jeter avec les ordures ménagères parce qu’il s’agit d’une contraception polluante pour l’environnement. Comme toute contraception hormonale, il y existe des contre-indications (troubles cardio-vasculaires, cholestérol, antécédent de cancer du sein, hépatite…).

Que faire en cas de problème?

Trois cas de figure peuvent se présenter :

1) l’anneau tombe ou ressort : l’utilisatrice a 3h pour le remettre en place sans que sa contraception soit altérée. Elle rince l’anneau à l’eau tiède et le réinsère.

2) l’utilisatrice oublie de le retirer : dans ce cas, elle le retire dès que possible et écourte sa semaine d’arrêt.

3) l’utilisatrice oublie d’en mettre un nouveau après la semaine d’arrêt : elle doit l’insérer dès que possible et utiliser des préservatifs pendant les 7 jours où elle le porte.

Si les délais indiqués étaient dépassés, elle devrait utiliser un préservatif pendant 7 jours afin que la contraception soit de nouveau efficace.

Commentaires

Cette contraception convient surtout aux femmes âgées de 18 et 40 ans car elle implique une certaine connaissance de son corps.

Pour les plus jeunes filles, la pose reste un peu trop « technique » car elle se fait dans le vagin, l’utilisatrice doit pouvoir être à l’aise avec cette zone. Cette méthode est intéressante car elle peut pallier les oublis de pilules. Dans des milieux familiaux où la contraception « visible » pose problème, elle peut être une bonne solution.

Pour plus d’informations, participez à la discussion sur l’anneau vaginal dans le FORUM !

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/l-anneau-vaginal-5126
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 22/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?