L’appareil génital féminin

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 07/11/2016

Il y a quelques mois, on vous a parlé de l’appareil génital masculin, communément appelé « zizi » ou « pénis » .… Ce mois-ci, on va explorer ensemble l’appareil génital féminin (et oui, parité oblige !). 

Contrairement au garçon, chez la fille, la plupart des organes génitaux sont internes, c’est-à-dire qu’ils se trouvent à l’intérieur du corps. C’est ce qui les rend moins évidents à connaître et à situer.

Les organes sexuels externes

Commençons par ceux qui se voient !

Les organes externes, chez la fille, sont : le clitorisla vulve, les lèvres. Ce qu’on appelle le pubis (ou Mont de Vénus, joli non ?), c’est la partie triangulaire recouverte de poils, que les filles ont tendance à s’épiler.
Le clitoris est un organe qui suscite beaucoup de curiosité. On le compare parfois au pénis car il a la capacité de se mettre en érection et participe pour une grande part au plaisir féminin. Sa partie visible se situe au sommet des petites lèvres, il forme une petite proéminence de moins d’1cm.
Les lèvres (petites et grandes) sont les muqueuses qui font partie de la vulve. Les petites lèvres sont situées à l’intérieur des grandes lèvres, elles encadrent l’entrée du vagin.
La vulve est l’ensemble des organes génitaux externes et apparents de l’appareil génital féminin.

Nous allions oublier le méat urinaire, qui est l’orifice par lequel sort l’urine (le pipi). Il se trouve juste entre le clitoris et le vagin.

Les organes sexuels internes

Et ceux qui ne se voient pas ?…

Ce sont ces organes internes, qui bien souvent, sont mystérieux. On a beau les étudier en classe, ça reste très abstrait dans la mesure où on ne peut pas tous les toucher, ni les voir. On ne peut que les imaginer à partir des informations et des illustrations qu’on nous donne.

Dans l’ordre, juste après la vulve, il y a le vagin. Il s’agit d’une cavité (à distinguer d’un orifice ou d’un trou qui eux, n’ont pas de « fond ») qui termine en cul-de-sac. Il mesure entre 8 et 12cm. Il est tapissé de muscles, il se détend et se dilate lors des rapports sexuels ou d’un accouchement.

Le vagin est partiellement fermé par l’hymen (fine membrane) chez les jeunes filles qui n’ont jamais eu de pénétration vaginale.

Au fond du vagin, il y a le col de l’utérus. C’est ce sur quoi le pénis bute lors de rapports sexuels « profonds ». Le col de l’utérus ferme l’entrée de l’utérus, il se dilate cependant un peu lors des règles (pour laisser s’écouler le sang menstruel), lors des rapports sexuels (pour laisser « remonter » les spermatozoïdes) et beaucoup lors d’un accouchement (pour laisser passer le bébé). Il doit être régulièrement surveillé par des frottis lorsque la vie sexuelle a démarré, afin de dépister d’éventuelles infections (HPV notamment).

Vient ensuite l’utérus. C’est la « poche », le nid douillet où se développera un bébé le jour où il y aura une grossesse. L’utérus est tapissé de muqueuses (endomètre) qui se régénèrent environ tous les 28 jours. Elles sont destinées à accueillir un embryon. Lorsqu’il n’y a pas d’embryon, ces muqueuses sont éliminées afin d’en fabriquer de nouvelles. C’est au moment des règles que cette élimination se produit.

Enfin, les ovaires, reliés à l’utérus par les trompes de Fallope, fabriquent les ovules qui pourront être fécondés s’ils rencontrent un spermatozoïde …

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/lappareil-genital-feminin-6585
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 07/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?