Le bouton de fièvre : herpès labial

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 07/11/2016

Beaucoup ont sûrement été confrontés à cet horrible « bouton de fièvre » qui surgit juste au moment le moins propice : veille de rendez-vous amoureux, de fête, d’examen, d’entretien d’embauche… Mais c’est quoi au juste un « bouton de fièvre » ? D’où vient-il ? Comment s’en préserver ?

Qu’est-ce qu’un bouton de fièvre ?



Le « bouton de fièvre » est l’expression communément utilisée pour parler de l’herpès labial. L’herpès labial est une infection causée par le virus herpès simplex de type I (HSV-1). Il apparaît le plus souvent sur et autour des lèvres et plus rarement sur le menton, le nez ou le reste du visage, en formant un bouquet de vésicules remplies de liquide. C’est ce liquide qui contient le virus.

L’herpès labial se caractérise par des poussées récurrentes, c’est-à-dire que le virus se réactive à une fréquence variable selon les personnes. Les poussées surviennent quand la personne est exposée à un facteur déclenchant ou quand son système immunitaire est affaibli.

Qu’est-ce qui peut déclencher un bouton de fièvre ?



Tout d’abord, le bouton de fièvre n’apparaît que chez les personnes infectées par ce virus. Bien souvent l’infection remonte à l’enfance et pendant longtemps le virus reste « endormi » dans les ganglions nerveux. Il se réveille au moment des poussées. Divers facteurs peuvent déclencher l’apparition d’un bouton de fièvre. Si on l’appelle comme ça, c’est que la fièvre peut en être un. Mais d’autres facteurs sont aussi concernés : le stress physique ou émotionnel, l’anxiété, le rhume ou la grippe, la fatigue, le surmenage, l’exposition au soleil (coup de soleil), le froid, les règles.

Quels sont les signaux annonciateurs de la poussée ? Combien de temps dure la poussée ?



Les personnes infectées ont une sensation inhabituelle autour des lèvres, dans les 24 heures précédant l’apparition des vésicules. Ces signes annonciateurs se manifestent par des picotements ou des brûlures sur la lèvre, une rougeur, une douleur localisée et des démangeaisons.

Ensuite, les vésicules apparaissent et grossissent, accompagnées parfois d’une poussée de fièvre. Les symptômes durent de 7 à 10 jours en moyenne.

L’herpès labial est très contagieux dès les premiers symptômes et jusqu’à guérison complète des vésicules (jusqu’à ce quelles soient « sèches »). Malgré cette haute contagiosité, les boutons de fièvre ne laissent, en général, pas de cicatrices. Au moins ça   !

Que faire en cas de poussée ?



Tout d’abord, éviter le contact avec d’autres personnes (en particulier les personnes vulnérables comme les nouveau-nés, les femmes enceintes, les personnes dont le système immunitaire est affaibli…) car le risque de contagion est à son maximum. Il n’existe aucun moyen pour guérir le bouton de fièvre, ce virus reste à vie dans notre corps. Cependant certains traitements permettent de soulager les symptômes et d’accélérer la guérison des vésicules.

Ainsi, il faut agir dès les premiers signes du bouton de fièvre, en appliquant une crème anti-herpès sur le bouton. Cette crème est disponible en pharmacie. Il existe aussi des patchs, mais attention, il ne faut pas utiliser le patch sur la crème, car il ne tiendrait pas. Des glaçons appliqués sur les lésions permettent aussi de diminuer la douleur. Il existe aussi un traitement anti-herpès sous forme de comprimés prescrits par le médecin si on a des poussées récurrentes.

Comment prévenir l’herpès labial ?



Comme on l’a dit, une personne est infectée à vie. Cependant, à force d’être confrontée à des poussées, cette personne saura repérer ce qui, chez elle, favorise une crise. Elle pourra ainsi faire en sorte d’éviter ces facteurs déclenchant.

D’une façon générale, il faut utiliser de l’écran total sur les lèvres en cas d’exposition au soleil, se laver très régulièrement les mains, ne pas partager les objets qui ont été en contact avec la salive ou la bouche et se protéger lors des rapports sexuels bucco-génitaux. En effet, l’herpès labial peut se transmettre au niveau génital. Enfin, une complication grave peut survenir en cas de contact avec les yeux. Si des douleurs dans l’œil apparaissent, ou si le bouton de fièvre dure anormalement longtemps (plus de 14 jours) il faut rapidement consulter le médecin.

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/le-bouton-de-fievre-herpes-labial-6677
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 07/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?