Le Dispositif Intra-Utérin (DIU) : une contraception d’urgence

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 22/11/2016

Vous avez déjà entendu parler du Dispositif Intra Utérin ? C’est un moyen contraceptif, au nom certes un peu pompeux, traditionnellement appelé le stérilet. Son efficacité n’est aujourd’hui plus à démontrer et on sait également qu’il peut être tout à fait adapté aux jeunes filles qui n’ont jamais eu d’enfants.

Le DIU existe aujourd’hui sous deux formes :

– Le DIU hormonal

– Le DIU au cuivre

C’est de ce dernier dont nous parlons dans cet article. En effet, en plus d’être un moyen de contraception efficace à long terme, il a la particularité, contrairement à son homologue hormonal, de pouvoir être utilisé comme contraceptif d’urgence.

Qu’est-ce que la contraception d’urgence ?

Il s’agit d’une méthode de rattrapage, à utiliser dans « l’urgence » à la suite d’une prise de risque quant à une grossesse éventuelle. La contraception d’urgence n’est pas un moyen contraceptif en soi et ne peut donc pas le remplacer : elle est moins efficace et peut entraîner des décalages ou irrégularités au cours du cycle.

La plupart du temps, quand on pense à la contraception d’urgence, on pense à la prise d’un comprimé, à prendre au plus tard dans les 72h après le rapport sexuel à risque.

Dans quel cas utiliser le DIU comme contraception d’urgence ?

– après à un rapport non-protégé,

– après à un « accident » de préservatif : lorsque lors du rapport sexuel, le préservatif se déchire ou glisse,

– après un oubli de pilule

Comment l’utiliser ? Qui le pose ?

Le DIU au cuivre se présente sous la forme d’un petit T composé de plastique portant du cuivre, ou bien en cuivre sans armature plastique, terminé par des fils. Il en existe différentes tailles, adaptées à chacune.

Le DIU doit être inséré dans l’utérus par un médecin généraliste ou gynécologue.

Utilisé comme contraception d’urgence, il peut être inséré jusqu’à 5 jours après le rapport à risque, quel que soit le moment du cycle.

Suite à un rapport sexuel à risque, il est donc nécessaire de prendre rapidement rendez-vous avec son médecin traitant, gynécologue ou dans un centre de planification.

Le DIU s’achète en pharmacie sur prescription médicale, coûte environ 30,50 euros et est pris en charge à 65 % par la Sécurité Sociale.

Ses avantages

Son utilisation comme contraception d’urgence est extrêmement efficace.

Il permet un délai plus important pour réagir suite à un rapport à risque, par rapport à la prise d’un comprimé.

Il peut ensuite être utilisé comme moyen de contraception classique puisqu’une fois inséré, il est efficace pendant plusieurs années (entre 3 et 10 ans selon le modèle).

Il peut être retiré quand on le désire, par le médecin également.

Ses inconvénients

On ne peut pas poser un DIU seule, il est nécessaire d’aller consulter un médecin.

La pose du DIU peut entraîner de légers saignements durant les heures qui suivent. Des douleurs ou crampes peuvent également se manifester. Le médecin prescrit en général des médicaments pour les éviter.

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/le-dispositif-intra-uterin-diu-une-contraception-durgence-6780
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 22/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?