Le dossier communicant de cancérologie - Parcours de soins des patients

Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 30/11/1999

Date de dernière mise à jour : 29/06/2016 Le partage et l’échange de données médicales entre professionnels de santé, hospitaliers et libéraux, sont des facteurs importants d’amélioration de la qualité des soins et de la continuité de la prise en charge du patient sur le terrain. Dans ce cadre, le dossier communicant de cancérologie (DCC) a été développé par les réseaux régionaux de cancérologie (RRC). Le Plan cancer 2014-2019 réaffirme l'importance du DCC et œuvre à sa généralisation (objectif 2).

Le dossier communicant de cancérologie doit permettre aux professionnels de santé :

  • d’échanger des données médicales telles que les fiches de réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP), les comptes rendus opératoires, les comptes rendus anatomopathologiques via la télé-imagerie, les téléconférences, visioconférences…
  • de gérer les outils et les services nécessaires à l’activité de cancérologie : annuaires des RCP, gestion informatisée des RCP, élaboration du programme personnalisé de soins (PPS), accès aux recommandations de pratique clinique et aux registres des essais cliniques…

L’Institut national du cancer et l’ASIP Santé (Agence des systèmes d’information partagés de santé) ont signé en décembre 2009 un accord de partenariat pour le développement du DCC dans le cadre du DMP. Sept régions ont été retenues pour la phase pilote de mise en œuvre du service DCC. Il s'agit de l'Alsace, de l'Aquitaine, de la Lorraine, des Pays-de-la-Loire, de la Picardie et des régions Rhône-Alpes et Midi-Pyrénées. Le Plan cancer 2014-2019 prévoit la généralisation du DCC et vise à mobiliser les outils de communication numérique au service de la coordination ville-hôpital.

En avril 2016, l’Institut et la Délégation à la stratégie des systèmes d’information de santé (DSSiS) ont cosigné une instruction d’actualisation du système d’information cible du DCC. Cette instruction est destinée aux Agences régionales de santé (ARS), chargées de mettre ce système en place d’ici à 2017 en collaboration avec les réseaux régionaux de cancérologie (RCC). L’objectif est qu’au 31 décembre 2017, chaque patient atteint d'un cancer bénéficie :

  • d’un passage en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) donnant lieu à une fiche de RCP (FRCP) informatisée ;
  • d’un programme personnalisé de soins (PPS) informatisé ;
  • d’un programme personnalisé de l'après cancer (PPAC) informatisé.

En savoir plus sur ces outils d’évaluation et de coordination du parcours personnalisé des patients



Documents à télécharger

À retrouver sur http://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Parcours-de-soins-des-patients/Le-dossier-communicant-de-cancerologie
Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 30/11/1999
L’Institut national du cancer est l’agence d’expertise sanitaire et scientifique en cancérologie.
Institut national du cancer
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?