Le patch contraceptif

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 22/11/2016

Le patch contraceptif est un timbre adhésif qui se colle sur la peau.

Sa composition

Le patch est constitué d’une association d’œstrogène et de progestatif, identique à celle de la pilule contraceptive combinée (mini-dosée).

Son type d’action

Il délivre en continu ces hormones oestro-progestatives qui passent dans la circulation sanguine à travers la peau.

Son utilisation

Le patch peut se coller sur l’abdomen, le bras, les fesses, les épaules ou le bas du dos. Il est important de ne pas le coller près du sein ou sur le sein.

Il doit être posé une fois par semaine, pendant 3 semaines sur 4. La quatrième semaine, sans patch, provoque l’apparition des règles.

Où et comment l’acheter ? Son prix ?

Il est prescrit par un médecin ou par une sage-femme. On l’obtient donc avec une ordonnance en pharmacie. Son prix est de 15 euros pour 1 mois (c’est-à-dire pour 3 patchs). Il n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie.

Son efficacité

S’il n’est utilisé que 3 semaines sur 4 dans le mois, son efficacité s’étend au mois entier : l’utilisatrice est protégée lors ses rapports sexuels pendant les 3 semaines « avec patchs » mais également pendant la semaine « sans patch ».

Le patch contraceptif est aussi efficace que la pilule combinée.

Ses avantages

En plus de sa grande efficacité, son utilisation est simple et il offre une sécurité supplémentaire : il peut être plus facile pour certaines femmes de se souvenir de mettre un patch une fois par semaine plutôt que de prendre un comprimé tous les jours. Le patch est visible, il se rappelle directement à son utilisatrice !

Ses inconvénients

Il a les mêmes contre-indications que celles de la pilule oestro-progestative (ou combinée).

Il n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie.

Son efficacité peut parfois être perturbée par le fait qu’il se décolle sans que son utilisatrice ne s’en rende compte (cette situation est rare, elle représente 2 à 3% des cas).

Collé sur la peau, le patch peut se voir : par le partenaire, ou alors lorsque l’utilisatrice est en maillot de bain quand elle va à la piscine ou au bord de la mer.

Que faire en cas d’oubli ?

Si le patch se décolle, il est important de le remplacer le plus rapidement possible.

En cas de retard lors du changement de patch, le délai maximum est de 48h pour le remplacer. Au delà de ce délai, il est important de se protéger avec un préservatif lors de rapport sexuel pendant 7 jours.

Pour plus d’informations, participez à la discussion sur le patch contraceptif dans le FORUM !

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/le-patch-5127
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 22/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?