Le pénis courbé

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016

La majorité des hommes n’a pas un pénis droit. Mais on estime entre 1% et 5%, le nombre de personnes concernées par un « pénis courbé »problématique. Vers le haut, vers le bas, vers la droite ou la gauche, la déformation apparaît en érection et est assez souvent accompagnée d’une douleur. 

Lorsque la courbure ne cause pas de problèmes dans les relations sexuelles, aucun traitement n’est nécessaire, avoir un péniscourbé est tout à fait normal et il faut vivre avec.

Une verge courbée peut avoir deux origines

Une cause congénitale assez rare

C’est généralement au moment des premiers rapports sexuels que l’on s’en aperçoit. Le plus souvent, ces courbures sont vers le haut. Dans la plupart des cas, même si elles sont jugées inesthétiques ou gênantes, elles ne nécessitent pas d’intervention chirurgicale. Il faut alors, simplement, apprendre à vivre avec et faire en sorte que le/la partenaire l’apprécie… ! Ce n’est que lorsque la courbure est gênante, au point d’empêcher les rapports sexuels, que l’on envisage une opération.

Une cause acquise

C’est le plus souvent la maladie de La Peyronie qui en est la cause. Une maladie décrite par le baron de La Peyronie, au temps de Louis XIV. Elle peut apparaître de manière soudaine ou se développer lentement. Elle concerne surtout les hommes après 50 ans.  On estime qu’au moins 1% des hommes en sont atteints et  il semble que la maladie soit de plus en plus fréquente.  Peut-être ose-t-on aussi davantage en parler !

C’est lorsque la verge est en érection que la douleur se fait sentir et que la courbure apparaît, celle-ci peut être plus ou moins importante. Parfois, la verge se courbe à 40 ou 45°, empêchant tout rapport sexuel. Dans la plupart des cas, il s’agit des suites d’un traumatisme de la verge. Lors d’un rapport trop brutal, par exemple, ou lors d’un mauvais mouvement. Le traumatisme peut passer inaperçu, d’où l’angoisse au moment de la découverte de la déformation. Il n’existe malheureusement pas de traitement médical vraiment efficace de la maladie de La Peyronie. La prise de vitamine E est le seul traitement relativement efficace. Le traitement doit être pris durant plusieurs mois et son résultat est relativement aléatoire.  En cas d’échec, deux possibilités sont envisagées : si la gêne n’est pas trop importante, aucune intervention ou traitement n’est nécessaire. Si les rapports sexuels sont gênés, douloureux pour l’un ou l’autre partenaire, si l’érection devient difficile ou si la douleur est trop importante, on peut envisager une intervention chirurgicale. Sachant que la maladie peut guérir spontanément dans les mois qui suivent, le médecin proposera toujours d’attendre, avant d’envisager un traitement.

Le diagnostic de la maladie de La Peyronie, se fait à partir de la déformation et des douleurs rapportées par le patient. Une palpation et une observation du médecin sont également nécessaires. Le patient prend des photos de sa verge au repos et en érection et les montre au médecin ou celui-ci  effectue une petite injection dans la verge afin de provoquer une érection et  vérifier l’importance de la courbure et surtout l’étendue.

Même si cela est traumatisant et angoissant, même s’il peut s’avérer douloureux et invalidant, la déformation n’est pas grave. Il faut oser en parler et aller consulter un urologue qui saura vous conseiller et vous aider.

Si les médicaments ne sont pas très efficaces, la chirurgie l’est. Dans la mesure où la maladie peut guérir spontanément, l’urologue attendra plusieurs mois avant d’envisager une intervention. C’est lorsque la courbure se sera stabilisée, que l’opération pourra être prévue.

Et, surtout, pas de honte, pas de gêne, cette maladie est fréquente.

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/le-penis-courbe-6540
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?