Le sperme, moi et les autres

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016

Le sperme, ça n’est pas forcément comme on l’avait imaginé. Il peut être source de déceptions, d’angoisses, de fantasmes parfois de honte. Et on n’en parle pas forcément de la même manière avec ses copains, avec les filles ou avec les parents !

Les garçons et le sperme

Quand on débute la puberté, on peut avoir hâte d’avoir enfin du sperme comme un homme. L’éjaculation, dans certains esprits, ça fait partie des symboles de la masculinité. Et un peu comme dans les concours de celui qui pisse le plus loin, certains voudraient être capables de produire des flots de sperme blanc et épais, des jets puissants et virils … Comme dans les films pornographiques ? (mais… dans le cinéma il y a des effets spéciaux n’oubliez pas ! :D) Et puis finalement, quand ça arrive, on peut se rendre compte que ce n’est pas tout à fait comme ça. Ca peut être un peu décevant.

Parfois les garçons entre eux se racontent des histoires au sujet de la masturbation et se vantent de leurs exploits en la matière. Peut-être avez-vous déjà assisté ou participé à ce genre de conversation ? Beaucoup d’imagination certainement dans tout ça ! :D

Les jets de sperme, c’est comme avoir un gros pénis ou être super balèze, ça ne fait pas l’homme ! Mais devenir un homme, parfois c’est compliqué alors on se raccroche à ce genre de symboles…

Les filles aussi !

Les filles aussi quand elles font l’amour avec des garçons peuvent se poser des questions. Après tout, comment savoir si son partenaire a eu beaucoup de plaisir ? Est-ce que beaucoup de sperme = beaucoup de plaisir ? Non, ça n’a rien à voir ! Filles ou garçons, l’orgasme peut être intense et très visible (le corps tremble, on crie fort…) ou très discret et il n’y a pas forcément de rapport avec son intensité. En tout cas, il n’y a aucun lien entre la quantité de sperme et la puissance de l’orgasme. Le plus simple, c’est encore de poser la question à votre partenaire et tenter d’être honnête…

La crainte de la contamination et de la grossesse

Pour certain(e)s, le sperme, vecteur d’infections transmissibles (IST), peut être une grande source d’angoisse. Le sperme, c’est aussi le risque de grossesse. Si le risque est réel, il est important de bien s’informer pour ne pas s’imaginer des scénarios dignes d’un film catastrophe.

Petit florilège : si un garçon s’est masturbé dans les toilettes et que j’y vais quelques heures plus tard, puis-je tomber enceinte ? si je laisse traîner un préservatif et que mon chien joue avec et qu’il l’emmène dehors et qu’une vieille dame le trouve et qu’elle le ramasse et que… et que… peut-elle attraper une maladie ? Parfois, il y a une réelle angoisse derrière ces questions.

Rappelons que les virus et les spermatozoïdes se portent bien mieux au chaud à l’intérieur du corps qu’à l’air libre. Pas trop de crainte à avoir donc. Si malgré tout, le doute vous taraude, un petit coup de fil au 0800 235 236, nous saurons répondre à la question.

Le sperme, parfois c’est la honte

On l’a vu, le sperme, c’est un peu la matérialisation de la jouissance. Quand on est avec son ou sa partenaire, ça peut faire partie du jeu et du plaisir. Mais quand c’est maman ou papa qui tombe sur des traces d’éjaculation mal cachées dans la chambre, c’est la honte  !

Bien sûr la masturbation n’est pas sale, elle fait partie de la vie de la plupart des adolescents et vos parents le savent… Vous savez, ils savent et on en reste là. Parce que la masturbation et les transformations de votre corps, c’est votre intimité ! Votre pudeur fait que vous ne voulez pas forcément dévoiler ces choses-là, même à des parents cools et très ouverts au dialogue. Et puis quand on en parle, on choisit ses mots, on choisit son moment, on choisit son interlocuteur. Là, ça vous tombe dessus par surprise et ça n’est pas très agréable.

Alors mieux vaut essayer d’éviter ça. En choisissant des lieux et des moments où on ne risque pas d’être surpris et en prenant garde à nettoyer derrière soi. Mouchoirs à la poubelle, draps au panier de linge sale etc. Et puis comme ça vous montrez que vous êtes capables de vous prendre en charge, bon point pour vous ! :D

Le sperme, c’est avant tout très intime ! On n’en parle pas n’importe comment à n’importe qui. Et si on en rajoute quand on parle avec les copains, c’est peut-être aussi pour protéger cette intimité  .

 Tu te poses des questions ? 

Viens échanger avec d’autres sur le FORUM

– éjaculation et premier rapport sexuel

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/le-sperme-moi-et-les-autres-6872
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?