Les boissons énergisantes

Information proposée et validée par Ministère des Solidarités et de la Santé Publiée le 02/11/2016

Les boissons énergisantes contiennent des substances comme la caféine, à fortes doses, associée au guarana (plantes contenant de la caféine), à l’arginine, à la taurine, au ginseng, à la glucoronolactone (dérivé du glucose)….
Elles ne doivent pas être confondues avec les boissons dites « énergétiques » qui répondent, en principe, aux besoins spécifiques des sportifs.

Qu’appelle-t-on boissons énergisantes ?

Ces boissons, populaires auprès des étudiants, dans les bars, les discothèques, lors des manifestations sportives, sont présentées comme des stimulants de l’effort physique ou intellectuel. Ce sont essentiellement des excitants du système nerveux.

De fait, elles contiennent des substances comme la caféine, à fortes doses, associée au guarana (plantes contenant de la caféine), à l’arginine, à la taurine, au ginseng, à la glucoronolactone (dérivé du glucose)….

Elles ne doivent pas être confondues avec les boissons dites « énergétiques » qui répondent, en principe, aux besoins spécifiques des sportifs.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments et de l’environnement (ANSES) a rendu un rapport d’expertise de ces produits en septembre 2013, « Cliquer ici », et observe que des effets indésirables d’ordre cardiovasculaires, psycho comportementaux ou neurologiques peuvent être associées à la consommation des boissons dites énergisantes.

Le Ministère chargé de la santé et des sports renouvelle ses mises en garde et recommande de suivre les précautions suivantes :

  •  ces boissons doivent être consommées avec modération et sont réservées aux adultes. Les femmes enceintes et allaitantes, les personnes sensibles aux effets de la caféine ou atteinte de certaines pathologies (troubles cardiovasculaires, psychiatriques et neurologiques) doivent éviter leur consommation. 
  •  les boissons ne doivent pas être consommées en association avec de l’alcool ou une activité physique.

N’hésitez pas à signaler tout effet indésirable lié à la consommation des boissons énergisantes à un professionnel de santé (médecin ou pharmacien) qui le déclarera au dispositif de nutrivigilance de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

Pour plus d’information sur les boissons dites énergisantes :

 Évaluation de risques liés à la consommation des boissons dites « énergisantes » consulter le rapport de l’Anses

 Agence européenne de sécurité sanitaire des aliments (AESA)

 Société française de nutrition du sport (SFNS)

 Santé Canada.

Direction générale de la santé

Sous direction "Prévention des risques liés à l’environnement et à l’alimentation"

14 avenue Duquesne

75007 Paris

À retrouver sur http://social-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/denrees-alimentaires/article/boissons-energisantes
Information proposée et validée par Ministère des Solidarités et de la Santé Publiée le 02/11/2016
prépare et met en œuvre la politique du gouvernement dans les domaines des affaires sociales, de la solidarité et de la cohésion sociale, de la santé publique et de l’organisation du système de soins. Sous réserve des compétences du ministre des Finances et des Comptes publics, elle prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans le domaine de la protection sociale.
Ministère des Solidarités et de la Santé

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?