Les D.I.U. ou stérilets

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 22/11/2016

Il existe deux types de DIU (dispositif intra-utérin) : le DIU au cuivre et le DIU hormonal. On n’emploie quasiment plus le terme de «stérilet» car le DIU ne rend pas stérile, contrairement à ce que laisse entendre ce terme.

Le DIU au cuivre

Sa composition


Il existe différentes tailles et différentes formes de DIU au cuivre. Il peut par exemple être en forme de « T » composé de plastique portant du cuivre ou bien en manchon de cuivre sans armature plastique, terminé par des fils.

Son type d’action

Il agit à deux niveaux :

  • une altération des spermatozoïdes par l’action du cuivre qui empêche la fécondation (action spermicide)
  • une modification de l’endomètre qui empêche la nidation de l’œuf

Son utilisation

Le DIU est mis en place par un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme en principe à la fin des règles. Après avoir examiné le vagin et le col de l’utérus, il place le DIU au fond de l’utérus à l’aide d’un tube d’insertion très fin puis coupe les fils. Ceux-ci dépassent du col de l’utérus pour permettre le retrait. Le médecin peut prescrire des anti-douleurs deux heures avant la pose pour éviter les crampes possibles dans les heures qui suivent.

Un suivi médical annuel est recommandé. Le DIU au cuivre peut être gardé entre 3 et 10 ans suivant le modèle.

Le retrait se fait pendant ou après les règles par le médecin. Il tire alors sur le fil. C’est simple et indolore.

Toutes les femmes, à tout âge (sous réserve de contre-indication) peuvent utiliser ce moyen de contraception.

Le DIU au cuivre peut également servir de contraception d’urgence (jusqu’à 5 jours après un rapport sexuel non protégé).

Son efficacité

Il est efficace dès la pose, entre 97 et 99%.

Ses avantages

C’est une méthode très efficace et peu contraignante : il n’y a pas de comprimé à prendre donc pas de risque d’oubli. Il y a très peu d’effets secondaires (pas d’effet hormonal). La durée d’efficacité est très longue. Les effets sont réversibles dès le retrait.

Ses inconvénients

Il peut allonger ou augmenter le flux des règles. Il y a des risques d’infection en cas de partenaires multiples, des risques de grossesse extra-utérine ainsi qu’un risque d’expulsion du DIU.

Où et comment l’acheter? Son prix ?

Le DIU s’achète en pharmacie sur prescription médicale, coûte environ 30,50 euros et est pris en charge à 65 % par la Sécurité Sociale.

Que faire en cas de problème ?


Le DIU doit se faire oublier. En cas de douleurs ou de saignements persistants, consulter votre médecin ou votre gynécologue.

Le DIU hormonal

Sa composition

Le DIU hormonal contient une hormone progestative, le lévonorgestrel qui est le même progestatif de synthèse que celui qui est contenu dans certaines pilules contraceptives.

Son type d’action

Cette hormone est libérée en petites quantités pendant 5 ans. Elle épaissit la glaire cervicale empêchant le passage des spermatozoïdes, ralentit la formation de l’endomètre (paroi intérieure de l’utérus), et prévient l’ovulation (libération de l’ovule) chez certaines femmes.

Son utilisation


Il est placé dans l’utérus de la même façon que le DIU au cuivre. Pour être efficace au plus tôt, il doit être, de préférence, posé dans la semaine qui suit les règles.

Son efficacité

Le DIU hormonal est efficace à 99 % pendant 5 ans. Au-delà, il doit être remplacé car l’hormone qu’il contient est éliminée.

Ses avantages


Il diminue la durée et le volume des règles. Il a un effet thérapeutique sur des règles douloureuses et abondantes.

Ses inconvénients

Il peut entraîner des saignements répétés (« spotting ») les premiers mois, la disparition des règles (ce qui n’est pas grave, mais peut inquiéter ou déranger), une prise de poids, des poussées d’acné chez les personnes à tendance acnéique.

Où et comment l’acheter? Son prix ?

Il est délivré en pharmacie sur prescription médicale. Il coûte environ 125,50 euros et est pris en charge à 65% par la sécurité sociale.

Que faire en cas de problème ?

Consulter votre médecin ou votre gynécologue en cas de douleurs.

Commentaires


Si vous voulez vous faire poser un autre DIU après celui que vous portez, il est important que le médecin retire l’un et pose l’autre au cours de la même consultation. En effet, les grossesses « entre deux DIU » sont fréquentes. Si le médecin pense qu’il faut marquer un temps de pause entre les deux DIU pour raisons médicales, il doit vous prescrire une contraception temporaire.

Les jeunes femmes peuvent utiliser le DIU hormonal ou au cuivre comme première contraception. On peut donc se faire poser un DIU même si on n’a pas eu d’enfant. Il existe des modèles dits « short » conçus pour être insérés dans un utérus de petite taille.

Tous les sports sont permis chez les femmes porteuses de DIU. Aucun effort physique ne peut le déplacer.

Le DIU ne peut faire mal pendant les rapports sexuels ni à la femme ni à son partenaire. Si les fils sont gênants, ils peuvent être raccourcis par le médecin.

On peut porter des tampons à condition de les changer plusieurs fois par jour pour éviter les infections.

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/les-diu-ou-sterilets-5128
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 22/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?