Les érections involontaires

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016

En général, l’érection est liée au désir sexuel, vous l’aviez compris. Mais parfois elle peut survenir en dehors de tout contexte érotique et ça peut être déstabilisant car elles sont alors « incontrôlables ». En fait, l’érection existe dès le plus jeune âge puisque le bébé dans le ventre de sa mère en a déjà. Ça peut être un phénomène réflexe difficile à maîtriser : elle vient quand elle veut, gêne quand on ne l’attend pas ou ne vient pas quand on la souhaite !

Comment ça marche ?

Sous l’influence du cerveau, certains nerfs de la région du sacrum, dits nerfs érecteurs, sont stimulés et provoquent une dilatation locale des vaisseaux au niveau du pénis. Un flux de sang gonfle alors les corps caverneux qui sont les organes érectiles qui parcourent le pénis. Cet afflux de sang artériel est maintenu grâce à un système encore mal élucidé d’obstruction (c’est-à-dire de « fermeture ») des veines qui, normalement, permettent au sang de quitter les corps caverneux. Tant que cette obstruction persiste, les corps caverneux restent gonflés et l’érection perdure. Puis après éjaculation, ou spontanément, les corps caverneux se libèrent du sang qu’ils contiennent et la verge dégonfle.

Les érections nocturnes

La nuit, lors de leur sommeil, les garçons ont des érections. Elles se produisent pendant la phase des rêves (c’est-à-dire pendant le sommeil paradoxal) et sont naturelles. La plupart des érections ne sont pas associées à des rêves érotiques, il s’agit juste de réflexes qui permettent de bien oxygéner les corps caverneux pour qu’ils restent élastiques. Les érections nocturnes servent donc à entretenir la mécanique même quand un garçon n’a pas de relations sexuelles. Bien-sûr, il demeure que certaines érections sont liées à des rêves érotiques, c’est évident !

Les érections matinales

Au réveil, il arrive que les garçons aient des érections. En fait, ce sont celles de la nuit qui perdurent car le réveil a lieu pendant une phase de sommeil paradoxal. Il s’agit encore d’un réflexe. Ces érections du matin ne sont pas la conséquence d’un désir.

Les érections liées au contact

Vous êtes en classe et quelqu’un vous touche le bras par inadvertance. Une érection se produit. Grosse honte, grande solitude ! Pourtant c’est très banal. Un contact physique peut ou non déclencher une érection, même sans envie ni désir explicites. Tout cela est signe de bonne santé, aucune honte à avoir !

Le priapisme, ou l’érection anormale qui dure…

Certaines érections sont anormales et dues à des maladies ou des effets nocifs de médicament. Le priapisme est une érection douloureuse et sans désir qui dure plus de trois heures. Elle se produit au cours de certaines maladies parfois graves (comme la drépanocytose par exemple), sous l’effet de certains médicaments ou de drogues comme la cocaïne. Ce priapisme est un problème rare qui touche moins de 2 hommes pour 100 000. Quand une érection est très forte, douloureuse, et qu’elle dure plusieurs heures, il faut absolument consulter un médecin, car cet afflux de sang qui dure, abîme les corps érectiles. Si on attend trop, les corps érectiles abîmés ne pourront plus fonctionner par la suite, l’érection deviendra impossible. Le médecin délivrera un traitement adapté.

Ne pas maîtriser ses érections est un phénomène normal, naturel qui témoigne du bon fonctionnement du corps. On n’a donc pas à se sentir coupable ou honteux de ses érections. L’érection n’est ni un péché, ni une maladie. Ce n’est pas sale, dangereux ou interdit, c’est la vie !

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/les-erections-involontaires-12439
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?