Les LLC : points clés - La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique

Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 22/10/2015

L’information pour les patients et leurs proches sur la leucémie lymphoïde chronique (LLC) : diagnostic, surveillance, traitements, suivi, questions-réponses…

La leucémie lymphoïde chronique, qu'est-ce que c'est ? 

La leucémie lymphoïde chronique (LLC) est une hémopathie maligne. Elle se caractérise par une accumulation excessive dans la moelle osseuse, le sang, les ganglions lymphatiques et la rate d’un type de globules blancs appelés lymphocytes B, devenus anormaux. Ce cancer est également qualifié de maladie du sang ou encore de maladie de la moelle osseuse.

Nous utiliserons l’abréviation LLC pour la désigner.

Avec près de 4500 nouveaux cas estimés en France en 2012, la LLC représente un peu plus de 1% de l’ensemble des cancers et 30% de l’ensemble des leucémies. Les hommes sont davantage touchés que les femmes et l’âge moyen au moment du diagnostic est de 70 ans. Pour la LLC, le taux de survie à 5 ans est supérieur à 80%.

Comment est-elle détectée et diagnostiquée ?

La LLC est très souvent découverte de manière fortuite, lors d’une simple prise de sang. Elle peut aussi être suspectée devant certains signes cliniques :

  • une augmentation de la taille de certains ganglions lymphatiques, du volume de la rate;
  • plus rarement, une augmentation du volume des amygdales.

Dans de plus rares cas, la LLC peut être suspectée suite à des complications infectieuses ou auto-immunes.

Pour établir le diagnostic, votre médecin réalise dans un premier temps un examen clinique. Puis, un hémogramme avec analyse morphologique des lymphocytes sur frottis sanguin est effectué afin de mesurer la quantité des différentes cellules sanguines ainsi que leur degré de maturation. Un immunophénotypage des lymphocytes sanguins est également réalisé. C’est  l’examen sanguin qui permet de confirmer le diagnostic de LLC.

Comment est fait le choix de votre prise en charge ?    

Le choix de votre prise en charge est adapté à votre situation, c'est-à-dire aux caractéristiques propres de la LLC  dont vous êtes atteint. Plusieurs médecins de spécialités différentes se réunissent pour discuter des meilleurs traitements possibles dans votre situation ; on parle de réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP). Ils se basent pour cela sur des recommandations de bonne pratique.

Quelles sont les prises en charge possibles ?

Selon ses caractéristiques, la LLC peut relever d’une simple surveillance régulière, qui peut durer des années, ou alors de traitements médicamenteux. Dans ce cas, les traitements utilisés combinent des molécules de chimiothérapie classique et des molécules d’immunothérapie : on parle d’immunochimiothérapie. De nouveaux traitements, en particulier des thérapies ciblées, peuvent également être utilisées dans certains cas. Très rarement, une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques peut être proposée. Si la LLC a engendré des complications, leur prise en charge est également organisée.

Votre prise en charge est globale. Elle comprend la prise en charge de la maladie, les éventuels traitements et leurs effets indésirables, ainsi que tous les soins et soutiens complémentaires dont vous pouvez avoir besoin tels qu'un soutien psychologique pour vous ou vos proches ou un accompagnement social.

L'équipe spécialisée qui vous accompagne est constituée de professionnels de différentes spécialités : oncologue médical, hématologue, psychologue, infirmier, aide-soignant, kinésithérapeute, diététicien, assistant social... Ces professionnels travaillent en collaboration au sein de l'établissement de santé où vous recevez vos traitements et en lien avec votre médecin traitant.

Comment se déroule la surveillance ?

Le principe de la surveillance repose sur des examens cliniques et biologiques réguliers afin de détecter tous signes de progression de la maladie. L’examen clinique réalisé par votre médecin permet d’évaluer votre état de santé. Afin de surveiller le taux de lymphocytes, votre médecin vous prescrit également un hémogramme réalisé à partir d’un prélèvement sanguin. Enfin, d’autres examens biologiques et d’imagerie peuvent être prescrits en cas d’apparition de complications, par exemple à la recherche de la cause d’une anémie ou d’une thrombopénie.

Le suivi après le traitement

À l'issu des traitements, des consultations médicales sont programmées régulièrement et selon un rythme adapté à votre situation. Ce suivi, basé sur des examens cliniques associés à des examens biologiques,  a notamment pour but de déceler des signes d’évolution de la maladie mais aussi de détecter et traiter les éventuels effets indésirables tardifs des traitements et de favoriser le retour à une qualité de vie la meilleure possible.

La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique

À retrouver sur http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/La-prise-en-charge-de-la-leucemie-lymphoide-chronique
Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 22/10/2015
L’Institut national du cancer est l’agence d’expertise sanitaire et scientifique en cancérologie.
Institut national du cancer
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?