Les tests de dépistage du Sida

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 07/11/2016

Le test de dépistage du VIH consiste en une simple prise de sang que l’ont fait sans être à jeun. Si un projet de test salivaire est à l’étude, il n’est pour le moment pas commercialisé en France. Petite revue de questions pour tout savoir sur le dépistage.

Quand ?

Le test peut être fait à tout moment. Il peut être réalisé également si vous avez pris un risque sexuel ou sanguin (relations sexuelles non protégées, rupture du préservatif, échange de seringues…) pour connaître votre état de santé et protéger vos futur-e-s partenaires. Le test se réalise également quand on souhaite avoir des relations sexuelles sans préservatif avec son ou sa partenaire. Dans ce cas, il est souhaitable de réaliser le test ensemble. Enfin le test est obligatoire dans certains cas : avant une intervention chirurgicale, pour les donneurs de sang ou d’organes, pour les donneurs de sperme, pour les femmes qui souhaitent donner leur lait ou qui sont enceintes. Les tests actuels permettent de faire le dépistage dans les 6 semaines après l’éventuelle exposition au risque.

Attention : si le test est fait moins de 6 semaines après l’exposition, il peut être faussement négatif.

Où ?

Le test peut être fait dans des centres spécialisés, les Centres Gratuits d’information, de Dépistage et de Diagnostic(CeGIDD), présents dans tous les départements et qui sont également habilités à effectuer le dépistage des hépatites B et C et d’autres infections sexuellement transmissibles. Ces centres proposent également des tests mais qui sont plutôt destinés aux personnes qui ont des symptômes d’IST (écoulement, brûlures…) et qui ont donc besoin d’un traitement approprié. Ces deux types de centres offrent un service anonyme et gratuit. Le test peut également être fait dans un laboratoire d’analyses médicales classique avec une prescription du médecin ou du gynécologue afin d’être remboursé à 100 % par la sécurité sociale.

Quels tests ?

  • Les tests rapides : Des associations sont habilitées à pratiquer des Tests de dépistage Rapide à Orientation Diagnostique du VIH (TROD), plus communément appelés tests de dépistage rapide du VIH. Avec seulement une goutte de sang recueillie au bout du doigt, les TROD permettent d’obtenir en 30 minutes un résultat fiable par oral et par écrit. Si le résultat est positif, un prélèvement de confirmation devra être effectué auprès d’un laboratoire ou d’un CDAG. Ces tests gratuits ont lieu dans des associations habilitées.
  • Le test qui recherche les anticorps produits par l’organisme contre le virus VIH.  Ce test, appelé « Elisa », est actuellement capable de dépister les anticorps dès le premier mois après la contamination avec une fiabilité de plus de 99%. La fiabilité à 100% est confirmée 6 semaines après la prise du risque. Si le test est positif, la personne est considérée comme séropositive.
  • Les auto-tests qui permettront, à partir d’une goutte de sang ou de salive, de tester chez soi si l’on est porteur du VIH, un peu comme un test de grossesse dont on lit le résultat à domicile. Ils devraient être commercialisés en France courant 2014. Actuellement, ces auto-tests s’achètent sur internet mais ils ne sont pas toujours fiables et sont donc à éviter absolument !

Pourquoi faire un dépistage ?

Entre la contamination par le virus du sida et l’apparition des premiers symptômes de la maladie s’écoule une longue période (3 à 10 ans) pendant laquelle rien ne se voit et pourtant le virus et les anticorps qu’il provoque sont présents dans le sang et les liquides biologiques. L’intérêt de faire un dépistage est donc capital pour permettre aux personnes contaminées de se faire traiter le plus tôt possible et d’utiliser une prévention rigoureuse pour ne pas contaminer leur partenaire.

Comment ça se passe ?

Au CeGIDD, avec ou sans rendez-vous, le prélèvement de sang est fait sous un numéro anonyme (qui permet de récupérer le résultat) après un entretien avec un médecin. Le délai d’attente est en général d’une semaine.

Au laboratoire, le résultat est envoyé au médecin qui a fait l’ordonnance et qui le donnera à l’intéressé. Médecins et personnel du laboratoire sont tenus au secret professionnel.

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/les-tests-de-depistage-du-sida-5619
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 07/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?