Les tests de grossesse

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 14/11/2016

Le retard de règle est souvent le signe d’une grossesse. Pour la confirmer, un test de grossesse est nécessaire. Le test urinaire peut vous donner une première indication, celle-ci étant généralement validée par une prise de sang permettant un diagnostic précis à 100%. C’est souvent un moment fort et parfois angoissant. Mais attention, les tests sont très fiables à condition d’être bien utilisés. Voici quelques conseils pour bien s’en servir…

Comment fonctionne un test de grossesse ?

Tous les tests fonctionnent de la même manière, en détectant l’hormone gonadotrophine chorionique (HCG ou béta-HCG), hormone sécrétée lorsque l’œuf se fixe dans la cavité utérine, environ huit jours après la fécondation.

Quand faire le test ?

Il existe 2 possibilités : lorsque vous remarquez un retard de règles supérieur à 5 jours, ou alors 21 jours après le rapport sexuel «  à risque » pour le test urinaire et 14 pour le test sanguin. Si vous le faites trop tôt, il risque d’être négatif mais à tort… Il est souvent recommandé de réaliser votre test le matin. C’est au moment du réveil que les urines sont les plus concentrées et présentent un taux élevé de HCG. Cependant, les tests de grossesse peuvent être réalisés à d’autres moments de la journée, du moment que vous ne buvez pas trop avant afin de ne pas diluer votre taux de Beta HCG.

Quels sont les types de test ? Il existe :

Le test urinaire : pour commencer, il faut bien lire le mode d’emploi. Après, il suffit de recueillir l’urine dans un verre et d’y tremper le test ou de maintenir celui-ci directement sous le jet urinaire. Après quelques minutes, on sait si le test est positif ou négatif : une ligne ou une petite croix apparait en fonction du résultat. Il permet de détecter l’hormone HCG dans les urines grâce à la présence d’anticorps qui réagissent positivement ou négativement par l’affichage d’une couleur spécifique. Le test est fiable et s’achète en pharmacie. Les tests urinaires coûtent en moyenne de 7 à 20 euros. La majorité des tests sont vendus en pharmacie et ne nécessitent aucune prescription médicale. Ces tests ne sont pas remboursés par la sécurité sociale mais peuvent être pris en charge dans les centres de planification.

La prise de sang : Le principe est le même que pour un test urinaire : la détection de l’hormone HCG. La fiabilité d’un test par prise de sang est supérieure à celle d’un test urinaire : elle est de 100%.  Les résultats des tests sanguins sont disponibles, en général, au bout de 24 heures. Le coût s’élève à environ 20,00 euros. Les mineures et non assurées sociales peuvent obtenir une ordonnance dans un centre de planification pour ne pas avoir à avancer les frais au laboratoire. Les tests de grossesse par prise de sang réalisés en laboratoire d’analyses médicales sont remboursés par la Sécurité Sociale si vous avez une prescription médicale.

Il existe également un test salivaire mais celui-ci ne possède pas encore d’autorisation de vente sur le marché français.

Le test sanguin est fiable dès lors qu’il est effectué dans le délai préconisé, mais qu’en est-il du test urinaire : peut-il se tromper ?

La fiabilité du test peut être perturbée par certains types de médicaments neuroleptiques luttant contre l’anxiété, l’insomnie, l’épilepsie. La présence de sang dans vos urines ou une infection urinaire peuvent également modifier la fiabilité du test. De même, le verre utilisé pour le recueil des urines peut avoir été lavé avec un détergent susceptible de modifier le résultat : il vaut donc mieux bien rincer le verre au préalable.

Si vos doutes persistent, recommencez le test 3 jours après ou effectuez un test sanguin. Si le retard dans vos règles persiste, il est recommandé de consulter un professionnel de santé (médecin généraliste, gynécologue…) afin d’en connaître l’origine.

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/les-tests-de-grossesse-2-6014
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 14/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?