L’essentiel sur le cancer de la prostate - Dépistage du cancer de la prostate

Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 13/07/2018

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes (plus de 48 000 nouveaux cas estimés en 2017 en France).


Qui est concerné ?


Un cancer d’évolution généralement lente 

Le cancer de la prostate évolue le plus souvent lentement (10 à 15 ans en moyenne), avant que n’apparaissent des symptômes. Mais certains cancers de la prostate peut évoluer rapidement et donner des métastases. Or, à l’heure actuelle, il est impossible de savoir, au moment du diagnostic, si un cancer détecté à un stade précoce deviendra agressif ou non.


Signes d’alerte

Si vous avez des inquiétudes concernant des troubles urinaires (difficulté à uriner, besoin plus fréquent d’uriner, incapacité à uriner, douleurs ou brûlures…), des éjaculations douloureuses ou des troubles de l’éjaculation, consultez votre médecin pour les lui signaler. Cela ne signifie pas nécessairement que vous avez un cancer. Une hypertrophie bénigne de la prostate (adénome de la prostate) ou une prostatite peuvent être à l’origine de ce type de symptômes.

À retrouver sur http://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister/Depistage-du-cancer-de-la-prostate/L-essentiel-sur-le-cancer-de-la-prostate
Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 13/07/2018
L’Institut national du cancer est l’agence d’expertise sanitaire et scientifique en cancérologie.
Institut national du cancer

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?