L’herpès oculaire

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 07/11/2016

Tu as sûrement entendu parler de l’herpès. L’herpès est un virus qui peut se présenter sous plusieurs formes. Les plus connus sont l’herpès génital et l’herpès labial. Mais il en existe un moins connu, moins fréquent mais tout aussi dangereux : l’herpès oculaire.

Qu’est-ce que l’herpès oculaire ?

L’herpès oculaire est un herpès qui se développe au niveau de la muqueuse de l’œil. Le virus responsable de l’herpès oculaire est le virus herpès simplex de type 1 (HSV1). Ce virus est d’ailleurs responsable de la majorité des infections herpétiques localisées au visage. Ce virus est très contagieux et se transmet facilement par simple contact. Il reste présent toute la vie dans l’organisme et se cache dans un ganglion nerveux.

Avec une fréquence variable selon les gens et les périodes, le virus se multiplie ce qui provoque une poussée de la maladie appelée récurrence herpétique. Les facteurs favorisant les récidives sont la fièvre, la fatigue, le stress, l’exposition au soleil, etc. Il arrive aussi parfois que la personne soit contagieuse (et puisse transmettre le virus à son entourage), alors qu’elle n’a a aucun signe clinique.

Comment se transmet l’herpès oculaire ?

Le plus souvent, l’herpès atteint l’œil à partir d’un bouton de fièvre (herpès labial). Il s’attrape par contagion lors d’un contact avec une personne porteuse du virus de l’herpès, ou par auto contamination du sujet qui se frotte les yeux après avoir touché d’autres lésions herpétiques sur le visage. Les vésicules sont très contagieuses car pleines de virus et la personne qui a un bouton de fièvre est contagieuse dès les premiers signes et le reste jusqu’à disparition des lésions.

Le virus est également présent dans la salive. Il faut donc faire attention à ne pas projeter des gouttelettes de salive. Les porteurs de lentilles de contact ne doivent surtout pas humidifier leurs lentilles avec leur salive. Une habitude à prendre : se laver les mains à chaque fois que l’on touche le bouton de fièvre.

Quels sont les signes de l’herpès oculaire ?

L’herpès oculaire peut se présenter sous un aspect très trompeur. Au début de l’infection, les premiers signes sont discrets : œil rouge, larmoiements, impression de grains de sable, paupières gonflées. Contrairement aux conjonctivites virales ou allergiques, un seul œil est atteint. Il s’y associe rapidement une kératite c’est à dire l’extension de l’infection à la cornée. L’œil est rouge, surtout autour de la cornée, douloureux, larmoyant. Il y a une diminution de la vision. La présence d’un œil rouge, douloureux et d’une baisse de l’acuité visuelle constituent des signes d’alerte qui doivent conduire à consulter en urgence un ophtalmologue.

Il est formellement déconseillé de mettre un collyre sans prescription médicale. En effet, un collyre contenant des corticoïdes peut entraîner une flambée de l’infection avec risque de perforation de la cornée. C’est seulement après un examen ophtalmologique qu’un diagnostic peut être établi.

Soigner l’herpès oculaire

Prise à temps et bien soignée, la kératite guérit facilement. Il arrive qu’un herpès mal soigné aboutisse à une kératite herpétique et à une diminution ou perte totale de la vision de l’œil. Les récidives d’herpès oculaire sont dangereuses pour la vue. Chaque nouvel épisode peut augmenter les séquelles (cicatrices sur la cornée). Une extrême prudence est donc de rigueur pour ce type d’herpès, notamment chez les sujets dont le système immunitaire est affaibli ou chez la femme enceinte.

Le traitement en cas de kératite superficielle est un traitement local antiviral par collyre ou pommade qui guérit en quelques jours. Si les récurrences herpétiques sont trop fréquentes, un traitement par voie orale au long cours peut être prescrit.

Même si cette affection n’est pas très courante, il est important de prendre soin de ses yeux et de consulter un ophtalmo dès le moindre doute.

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/herpes-oculaire-5636
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 07/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?