L’orthophoniste

Information proposée et validée par CNSA - pour-les-personnes-agees.gouv.fr Publiée le 31/03/2017

L’orthophoniste est un professionnel paramédical. Son intervention a pour objectif d’améliorer ou de maintenir les capacités de communication à l’oral ou à l’écrit pour permettre à la personne de préserver une vie sociale et d’éviter l’isolement. Il peut également proposer des exercices pour permettre à la personne de pouvoir continuer à s’alimenter en évitant les fausses routes. L’orthophoniste intervient à tous les âges de la vie, auprès des enfants, des adultes et des personnes âgées.

Dans quel cadre intervient l’orthophoniste ?

L’orthophoniste peut intervenir pour aider les personnes souffrant de différents troubles :

  • les troubles de la voix, les paralysies faciales, les troubles d’articulation,
  • les troubles de la déglutition,
  • les troubles des fonctions cognitives : mémoire, attention, concentration…
  • les troubles de l’audition et la surdité,
  • les troubles neurologiques ou neurodégénératifs,
  • les troubles  des  apprentissages chez l’enfant : retards de langage et de parole, troubles de la lecture, de l’orthographe, de l’écriture…

Ces difficultés peuvent être d’origine congénitale (autisme, retard de langage, troubles intellectuels), liées à des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des traumatismes crâniens, ou des maladies neurologiques (maladie de Parkinson, sclérose en plaque, maladie d’Alzheimer et apparentées…)  ou survenir après des opérations des organes liés au langage, à la parole et à la déglutition.

Comment débuter une prise en charge chez un orthophoniste ?

Pour obtenir un rendez-vous chez un orthophoniste, il faut une prescription médicale pour un bilan orthophonique d’un médecin généraliste ou d’un spécialiste : oto-rhino-laryngologiste (ORL), médecin spécialisé en médecine physique et réadaptation, gériatre, neurologue…

Au cours de ce bilan, l’orthophoniste fait passer des tests à la personne pour comprendre finement ses difficultés et les capacités sur lesquelles la rééducation pourra s’appuyer.

Puis l’orthophoniste rédige un compte rendu détaillant le diagnostic, la nature du traitement et le nombre de séances nécessaires. Les séances sont remboursées à tout assuré social après accord de l'organisme d’assurance maladie dont il dépend.

En quoi consiste l’intervention de l’orthophoniste ?

Lors des séances de rééducation, l’orthophoniste peut proposer différents exercices pour travailler en fonction de la pathologie et des intérêts de la personne. Il choisit les actes et les techniques qui lui paraissent les plus appropriés.

Le projet thérapeutique est toujours personnalisé. Il est construit en fonction de la personne, de ses centres d’intérêts, de son degré d’atteinte, de ses capacités.

Le travail peut concerner :

  • le contrôle du souffle,
  • les praxies buco-faciales (capacité d'effectuer des mouvements de la bouche et du visage),
  • le mime...

L’orthophoniste peut utiliser des jeux, des images, des photos ou encore des livres dans le cadre des exercices. L’orthophoniste peut également proposer des travailler sur ordinateur, tablette, smartphone...

Seul ou en collaboration avec un ergothérapeute, l’orthophoniste peut également mettre en place des solutions alternatives de communication (utilisation d’un logiciel informatique…).

L’orthophoniste apporte un soutien à la personne et à ses aidants par des conseils appropriés.

Par exemple si la personne souffre de troubles de la déglutition, l’orthophoniste lui apprend, ainsi qu’à son entourage, les postures de sécurité afin d’éviter les fausses routes. Il peut aussi conseiller d’adapter l’alimentation : épaissir les liquides, proscrire les aliments qui risquent de s’éparpiller comme la semoule…

Dans quelles structures intervient l’orthophoniste ?

Les orthophonistes interviennent dans différentes structures :

  • en cabinet libéral,
  • dans les services et établissements accompagnant les enfants ou les adultes handicapés,
  • dans les hôpitaux ou cliniques,
  • dans les centres de rééducation.

L’orthophoniste peut éventuellement intervenir à domicile, lorsque le patient ne peut plus se déplacer et si le médecin l’a précisé sur l’ordonnance.

A noter : Lorsque la personne ne peut pas se déplacer seule au cabinet de l’orthophoniste, le transport peut être pris en charge par la sécurité sociale.

Par exemple si la personne souffre de troubles de la déglutition, l’orthophoniste lui apprend, ainsi qu’à son entourage, les postures de sécurité afin d’éviter les fausses routes. Il peut aussi conseiller d’adapter l’alimentation : épaissir les liquides, proscrire les aliments qui risquent de s’éparpiller comme la semoule…

À retrouver sur http://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/qui-sadresser/professionnels-de-laide-et-du-soin/lorthophoniste
Information proposée et validée par CNSA - pour-les-personnes-agees.gouv.fr Publiée le 31/03/2017
La CNSA (caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) contribue au financement et à l’accompagnement de l’aide à l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle anime le portail national www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr et informe les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches sur les aides, les démarches et les interlocuteurs à contacter. 
CNSA - pour-les-personnes-agees.gouv.fr

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?