Masseur kinésithérapeute - Prendre en charge

Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 07/12/2009

Le masseur-kinésithérapeute est spécialisé dans la rééducation des mouvements des différentes parties du corps. Son intervention a pour but d’aider le patient à maintenir ou récupérer une facilité de mouvements.

Le masseur-kinésithérapeute est spécialisé dans la rééducation des mouvements des différentes parties du corps. Son intervention a pour but d’aider le patient à maintenir ou récupérer une facilité de mouvements.

Le masseur-kinésithérapeute a une place importante dans la prise en charge de certains effets de la maladie et des traitements. Il intervient sur prescription des médecins, en partenariat avec les différents membres de l’équipe soignante.

Après un bilan avec le patient, le masseur-kinésithérapeute lui propose une prise en charge adaptée qui tient compte de son âge, de sa maladie, de son état physique et de ses antécédents médicaux.

Une activité régulière permet au patient de limiter sa fatigue.

Pratiquer régulièrement une activité physique permet d’adapter progressivement son corps à l’effort. Le rythme cardiaque, la capacité respiratoire et la force musculaire s’en trouvent améliorés. Une bonne force musculaire limite les douleurs osseuses et musculaires parfois provoquées par les traitements.

Une activité physique permet également de limiter la perte musculaire (amyotrophie) provoquée par certains traitements comme les corticoïdes, par exemple. En favorisant la fabrication de fibres musculaires, par l’activité physique, la fonte des muscles se trouve ainsi équilibrée. Le fonctionnement musculaire est alors normal ou proche de la normale.

Une fatigue physique liée à la reprise d’une activité permet un endormissement plus rapide et un sommeil réparateur. C’est la raison pour laquelle on parle dans ce cas de « bonne fatigue ».

Le masseur-kinésithérapeute peut apprendre au patient comment profiter au mieux des périodes de repos pour bien récupérer.

Des techniques de relaxation permettent de se détendre. Ces techniques, fondées sur la prise de conscience du corps et de la respiration, aident le patient à se placer plus facilement dans des situations propices au repos.

Des exercices de gymnastique associés à des massages et des techniques particulières, comme le drainage lymphatique manuel, améliorent la circulation du sang et de la lymphe. Ils redonnent de l’aisance au mouvement.

Retrouver de la force permet de bouger plus facilement et de reprendre le goût de l’effort. Après une opération, une rééducation peut être indispensable pour récupérer une facilité de mouvements.

Si pour des raisons médicales, le patient doit rester dans un lit, des exercices en position allongée (exercices respiratoires, mouvements des jambes ou des bras, etc.) peuvent être effectués. Un programme individuel est mis en place par le masseur-kinésithérapeute et l’équipe soignante.

Les sensations douloureuses et d’inconfort, qu’elles soient d’origine musculaire, neurologique, articulaire, etc. retentissent sur le moral du patient. Elles peuvent être liées à la maladie, mais aussi aux alitements prolongés ou aux tensions dues aux différents stress de la maladie.

Différentes méthodes permettent de diminuer la douleur. Des techniques spécifiques comme les massages, la thermothérapie ou l’électrothérapie, peuvent être utilisées.

Les patients atteints d’un cancer du poumon sont souvent gênés pour respirer. Le masseur- kinésithérapeute propose des exercices de kinésithérapie respiratoire qui permettent au patient d’améliorer sa fonction respiratoire.

Le désencombrement des bronches (manuel ou à l’aide d’appareils), l’augmentation de la capacité respiratoire (musculation, assouplissement, etc.), l’apprentissage de l’utilisation de sprays bronchiques, etc. améliorent l’oxygénation du sang. Les efforts pour respirer ou tousser étant moins importants, le patient est moins fatigué.

À retrouver sur http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Qualite-de-vie/Fatigue/Prendre-en-charge/Masseur-kinesitherapeute
Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 07/12/2009
L’Institut national du cancer est l’agence d’expertise sanitaire et scientifique en cancérologie.
Institut national du cancer
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?