Médecine de précision : les traitements disponibles - Quels traitements, pour quels patients ?

Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 26/02/2016

À ce jour, la médecine de précision comprend 51 traitements disponibles dans 19 types de cancer, dont 8 des 10 cancers les plus fréquents (cancer du sein, cancer colorectal, cancer du poumon, du pancréas, du rein, des voies aérodigestives supérieures, mélanome de la peau et cancer du foie).

À ce jour, la médecine de précision comprend 51 traitements disponibles dans 19 types de cancer, dont 8 des 10 cancers les plus fréquents (cancer du sein, cancer colorectal, cancer du poumon, du pancréas, du rein, des voies aérodigestives supérieures, mélanome de la peau et cancer du foie).

On dénombre ainsi aujourd’hui :

  • 47 thérapies ciblées dans 19 types de cancer
  • 4 immunothérapies spécifiques (3 inhibiteurs de points de contrôle immunitaire et 1 anticorps bispécifique) dans 4 types de cancer (mélanome, cancer du poumon non à petites cellules, cancer du rein et leucémie aiguë lymphoblastique)

Il existe souvent plusieurs traitements pour un même type de cancer. À titre d’exemples, on compte jusqu’à 13 médicaments pour le cancer du poumon, 10 pour le cancer du rein et 7 pour le cancer du sein.


Nombre de traitements disponibles par type de cancer

Type de cancer Nombre de traitements
Cancers bronchiques non à petites cellules (CPNPC) 13
Rein 10
Néoplasie lymphoide 9
Sein 7
Mélanome 7
Néoplasie myéloide 6
Estomac (hors GIST) 2
Estomac GIST 3
Colorectal 6
Thyroïde 4
Pancréas 1
Carcinome basocellulaire 2
Ovaire 2
Sarcome des tissus mous (STM) 3
Foie 1
Utérus 1
Tête et cou 1
Tumeurs à cellules géantes de l'os (TCGO) 1
Tumeurs neuroendocrines (origines pancréatique, gastrointestinale, pulmonaire) 2

Pour un même organe, on dénombre, en effet, plusieurs sous-types de cancers présentant chacun des anomalies moléculaires particulières et visées par des traitements différents. Ainsi, tous les patients avec un même cancer ne recevront pas le même médicament, mais des traitements pouvant être très différents les uns des autres. Pour le cancer du poumon par exemple, il existe des médicaments ciblant des tumeurs avec des anomalies du gène EGFR et d’autres ciblant des tumeurs avec des anomalies du gène ALK. D’autres anomalies moléculaires, partagées par des groupes de patients, ont également été mises en évidence dans ce cancer, permettant le développement d’autres traitements ciblées.

À l’inverse, une même anomalie moléculaire peut être retrouvée dans plusieurs types de cancers différents. L’anomalie du gène ALK, par exemple, est trouvée dans certains cancers du poumon, mais aussi dans certains lymphomes. Il est donc possible que des patients avec des cancers différents reçoivent un même traitement parce que leur tumeur partage la même anomalie moléculaire.

Enfin, les 51 traitements disponibles ne s’attaquent pas à 51 cibles différentes. Plusieurs de ces traitements présentent, en effet, un mécanisme d’action similaire et s’attaquent à une même cible. Ainsi, dans le cancer du sein, 4 thérapies ciblées visent la surexpression de la protéine HER2 et dans le cancer du rein, 5 sont des antiangiogéniques.

À l’heure actuelle, la médecine de précision ne concerne donc pas tous les types de cancer. Les traitements proposés dépendent des avancées de la recherche et de l’identification d’un certain nombre d’anomalies pouvant être ciblées. De nombreux médicaments sont cependant en cours de développement et devraient venir compléter l’arsenal thérapeutique dans les prochaines années.

À retrouver sur http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Se-faire-soigner/Traitements/Therapies-ciblees-et-immunotherapie-specifique/Quels-traitements-pour-quels-patients/Les-traitements-disponibles
Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 26/02/2016
L’Institut national du cancer est l’agence d’expertise sanitaire et scientifique en cancérologie.
Institut national du cancer

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?