Médecine de précision : les traitements en pratique - Thérapies ciblées et immunothérapie spécifique

Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 26/02/2016

Les thérapies ciblées dites « petites molécules » (type crizotinib, imatinib, afatinib…) sont prises par voie orale sous forme de comprimés ou de gélules (un ou plusieurs comprimés par prise, une ou plusieurs fois par jour).

Les thérapies ciblées dites « petites molécules » (type crizotinib, imatinib, afatinib…) sont prises par voie orale sous forme de comprimés ou de gélules (un ou plusieurs comprimés par prise, une ou plusieurs fois par jour).

La prise des traitements par voie orale présente des avantages pour le patient mais requiert une attention particulière. Cette méthode d’administration est effectivement plus simple, le patient pouvant prendre son traitement à domicile, sans nécessité d’hospitalisation. Si les médicaments oraux apportent ainsi un certain confort aux patients, ils ne doivent pas pour autant être considérés comme moins toxiques que les traitements intraveineux administrés à l’hôpital. La gestion des effets indésirables peut s’avérer difficile pour le patient qui se retrouve seul à la maison et pour les professionnels de premier recours qui l’entourent  (médecins généralistes, pharmaciens d’officine et infirmiers libéraux). Aussi, le risque de mauvaise observance est réel. Si ces médicaments ne sont pas pris correctement, conformément au protocole de traitement, leur efficacité peut en effet être compromise.

Les anticorps monoclonaux (type bevacizumab, trastuzumab, ipilimumab…), classés parmi les thérapies ciblées ou l’immunothérapie, sont administrés à l’hôpital par perfusion (voie intraveineuse principalement).

À retrouver sur http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Se-faire-soigner/Traitements/Therapies-ciblees-et-immunotherapie-specifique/Traitements-en-pratique
Information proposée et validée par Institut national du cancer Publiée le 26/02/2016
L’Institut national du cancer est l’agence d’expertise sanitaire et scientifique en cancérologie.
Institut national du cancer
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?