Partager son logement

Information proposée et validée par CNSA - pour-les-personnes-agees.gouv.fr Publiée le 08/02/2017

Partager son logement est une pratique qui se développe chez les personnes âgées à travers notamment la cohabitation intergénérationnelle et les colocations de seniors. Partager son logement présente des avantages : la possibilité de continuer à vivre chez soi, une présence rassurante à la maison, et des économies réalisées grâce au partage des frais.

Partager son logement dans le cadre d’une cohabitation intergénérationnelle

L’idée de la cohabitation intergénérationnelle est de faire se rencontrer des personnes âgées qui vivent seules dans de grands logements ou se sentent en insécurité et des jeunes qui ont des difficultés à trouver un hébergement.

La personne âgée rend service au jeune en lui proposant un toit en contrepartie d’une présence rassurante, de services rendus ou d'une participation financière.

Outre une présence rassurante, les personnes âgées peuvent y trouver un intérêt financier. Des baisses de revenus brutales (passage à la retraite, décès du conjoint…) peuvent compromettre la possibilité de continuer à vivre dans sa maison ou son appartement du fait de charges devenues trop lourdes.

Partager son logement moyennant l’équivalent d’un loyer constitue une solution pour conserver son logement.

Différentes formules de cohabitation intergénérationnelle

Différentes formules de cohabitation intergénérationnelle existent :

  • la mise à disposition gratuite par une personne âgée d'une partie de son domicile à un jeune en contrepartie de menus services rendus (assurer une présence la nuit...) avec ou sans participation financière aux charges ;
Il s’agit bien de menus services et non d’aide à la personne. Le jeune ne doit pas se substituer à une aide à domicile.
  • la sous-location d'une partie de son domicile par une personne âgée à un jeune en contrepartie d'un loyer.
Si la personne âgée est locataire de son logement, elle doit au préalable solliciter l’accord du propriétaire du logement. En effet, une sous-location ne peut pas avoir lieu sans l’accord du propriétaire. Si le propriétaire donne son accord, le loyer payé par le jeune ne doit pas être supérieur au loyer payé par la personne âgée.

Comment faire pour proposer un hébergement à un jeune ?

Des associations promouvant la cohabitation intergénérationnelle se sont développées pour mettre en lien personnes âgées et jeunes à la recherche d’un logement.

Certaines associations, en plus de la mise en relation des personnes âgées et des jeunes, proposent également un cadre contractuel à ces cohabitations intergénérationnelles et un accompagnement des cohabitants.

Définir le cadre de la cohabitation intergénérationnelle est important car le partage d’un même toit entre différentes générations n’est pas toujours sans poser de difficultés.

Il sera utile de bien prévoir les modalités de la cohabitation et des engagements réciproques (par exemple : les modalités de fin de cohabitation…).

Pour savoir si une association propose cela près de chez vous, contacter votre point d’information local.

Partager son logement dans le cadre d’une colocation

La colocation est une solution avant tout économique puisqu’elle permet de partager des frais mais aussi une forme de vie conviviale puisqu’elle permet de ne pas vivre seul.

Deux ou plusieurs personnes décident de co-louer un appartement ou une maison et de partager le montant du loyer entre eux.

Dans cet esprit, le concept de colocations de seniors s’est développé, avec l’idée de pouvoir également partager les frais d’aide à domicile en plus des frais de loyer.

Si la personne âgée est locataire de son logement, elle doit au préalable solliciter l’accord du propriétaire du logement. En effet, une sous-location ne peut pas avoir lieu sans l’accord du propriétaire. Si le propriétaire donne son accord, le loyer payé par le jeune ne doit pas être supérieur au loyer payé par la personne âgée.
À retrouver sur http://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/vivre-domicile/partager-son-logement
Information proposée et validée par CNSA - pour-les-personnes-agees.gouv.fr Publiée le 08/02/2017
La CNSA (caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) contribue au financement et à l’accompagnement de l’aide à l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle anime le portail national www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr et informe les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches sur les aides, les démarches et les interlocuteurs à contacter. 
CNSA - pour-les-personnes-agees.gouv.fr

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?