Psychothérapies

Information proposée et validée par Psycom Publiée le 27/10/2016

Les techniques de psychothérapie sont essentiellement fondées sur l’utilisation de la parole, associée ou complétée par des médiations corporelles. Elles s’effectuent par des entretiens très réguliers, individuels ou en groupe. La durée du traitement varie de quelques mois à quelques années.

La psychothérapie repose sur une alliance thérapeutique, un contrat librement accepté entre le patient et le psychothérapeute dans le respect du secret professionnel. Il y a plusieurs techniques de psychothérapie, qui sont choisies en fonction du type de souffrance à soulager et de ce que recherche la personne.

Qui est concerné ?

La psychothérapie s’adresse à des personnes de tous les âges, mais aussi aux couples et aux groupes familiaux. Elle peut bénéficier à toute personne ayant une souffrance psychique.

Qu’est-ce qu’un psychothérapeute ?

Les psychothérapeutes sont des spécialistes reconnus par une institution formatrice. Seul un professionnel inscrit au Registre national des psychothérapeutes peut se déclarer psychothérapeute. La plupart des personnes compétentes en psychothérapie se sont formées, à titre personnel, dans des instituts privés, après leurs études de base. En effet, il n’existe pas en France de formation universitaire complète à la psychothérapie.

Quelles sont les différentes thérapies ?

  • La cure psychanalytique : son objectif est de faire revenir au niveau conscient des souvenirs refoulés, afin d’expliciter les conflits inconscients à l’origine des troubles. Elle est basée sur les notions d’inconscient, de transfert et de sexualité infantile. Le psychanalyste adopte une position volontairement neutre. Le patient est allongé sur un divan, sans contact visuel avec son thérapeute. La psychanalyse dure généralement plusieurs années, à raison de une à trois séances par semaine.
  • La psychothérapie psychanalytique : elle a pour but de favoriser la diminution ou la disparition des symptômes d’un trouble psychique et d'améliorer l'adaptation sociale. Le thérapeute intervient plus souvent que dans la cure psychanalytique, au cours d’entretiens en face à face. La psychothérapie peut être brève (3 à 6 mois), en réponse à des problèmes réactionnels, ou plus longue (2 ou 3 ans), pour aider le patient à retrouver confiance en soi.
  • Les thérapies comportementales et cognitives (TCC) : elles sont fondées sur les théories de l’apprentissage, la neuropsychologie cognitive et la théorie de l’information appliquées aux pensées et aux comportements des personnes. Elles consistent à exposer progressivement le patient aux situations sources d’angoisse, après les avoir affrontées en imagination (désensibilisation). Les thérapies comportementales et cognitives se pratiquent sur une base de 10 à 25 séances, individuelles ou de groupe, de 30 à 45 minutes.
  • Les psychothérapies de groupe : la thérapie de groupe permet aux participants de comprendre leurs modes de relation aux autres, d’améliorer leur confiance en soi, d’apprendre à s’intégrer à des groupes et à vivre socialement. L’action thérapeutique naît des relations psychologiques entre les participants du groupe (exemples : les groupes de paroles, le psychodrame analytique, le psychodrame de Moreno).
  • Les psychothérapies systémiques ou familiales : selon les praticiens de ces thérapies, la famille est considérée comme un « système », dont les processus d’interaction et de communication peuvent dysfonctionner (par exemple : l’existence d’un « mythe familial » rigide auquel chacun des membres doit participer, sinon il court le risque d’être exclu de la famille).

    Les thérapies familiales démarrent souvent par les soins d’un patient « porte symptôme », membre de cette famille. L’objectif de ces thérapies est de permettre aux membres d’une famille d’évoluer vers un fonctionnement plus souple sans mettre en danger le système familial. Elles favorisent les évolutions individuelles et la réalisation de nouveaux équilibres en fonction des évènements de la vie du groupe.
  • Les thérapies de couple : leur but est de rétablir la bonne distance entre les deux membres du couple, de découvrir les contradictions et de les faire évoluer, ainsi que d’orienter l’intérêt vers la construction commune du couple. Contrairement aux thérapies individuelles (où le travail interprétatif concerne les processus psychiques d’une personne), dans les thérapies de couple le thérapeute tente d’interpréter la dynamique du couple.

Les psychothérapeutes en France

Le nombre de psychothérapeutes en France est estimé entre 8000 et 12 000.

Télécharger la brochure du Psycom :

Psychothérapies (pdf - 385,04 ko)

Rédaction

Dr Alain Braconnier et Dr Éliane Bourgeon (psychiatres). Synthèse réalisée par Marc Oeynhausen à partir de la brochure Psycom « Les psychothérapies », juin 2011.

À retrouver sur http://www.psycom.org/Espace-Presse/Sante-mentale-de-A-a-Z/Psychotherapies
Information proposée et validée par Psycom Publiée le 27/10/2016
Organisme public d’information, de formation et de lutte contre la stigmatisation en santé mentale.
Psycom
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?