Troubles addictifs

Information proposée et validée par Psycom Publiée le 27/10/2016

Les troubles addictifs regroupent l’alcoolisme, les toxicomanies, le tabagisme et les addictions comportementales (par exemple la dépendance au jeu).

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS, CIM 10), l’addiction est un « ensemble de phénomènes comportementaux, cognitifs et physiologiques, survenant à la suite d’une consommation répétée d’une substance psychoactive, associés à un désir puissant de prendre la substance, une difficulté à contrôler la consommation, une poursuite de la consommation malgré les conséquences nocives, un désinvestissement progressif des autres activités et obligations au profit de cette substance, une tolérance accrue et parfois un syndrome de sevrage physique ».

Elle est variable selon les substances. Les troubles addictifs regroupent l’alcoolisme, les toxicomanies, le tabagisme et les addictions comportementales (par exemple la dépendance au jeu).

Les différentes addictions

L’addiction aux substances illicites

  • Toutes les drogues illicites peuvent créer une dépendance, mais celle-ci est de nature variable selon les produits. On distingue ainsi les psychostimulants, qui augmentent la vigilance et diminuent la sensation de fatigue (cocaïne, amphétamines) et les opiacés(morphine, héroïne), qui ont un effet d’endormissement ;
  • Certaines substances vont créer une forte dépendance psychologique sans qu’il y ait de dépendance physique (c’est le cas de la cocaïne par exemple), tandis que d’autres provoqueront une dépendance psychologique et physique à la fois (héroïne) ;
  • Les risques entraînés par la consommation de drogues sont variables selon les substances : crises de panique (ecstasy), crises d’angoisse (cannabis), surdose et coma (héroïne), hypertension artérielle (cocaïne).

L’addiction aux médicaments psychotropes

  • La consommation française de psychotropesfigure parmi les plus importantes au monde. Les tranquillisants et les somnifères entraînent deux types de dépendance.
    • La dépendance à faible dose est celle des personnes qui ont commencé par un «petit» tranquillisant ou un « petit » somnifère et qui, au bout de plusieurs années, n’arrivent plus à s’en passer. Il n’y a pas d’augmentation spectaculaire des doses, ni d’ivresse ;
    • La dépendance à forte doses’installe lorsque ces médicaments sont utilisés comme calmants ou comme enivrants.

L’addiction à l’alcool

  • L’alcool est, de loin, la substance psychoactive la plus consommée en France. Il y a plus de 4 millions de consommateurs à problème ou à risque de dépendance ;
  • Un usage nocif peut entraîner cancers, maladies du foie et du pancréas, troubles cardio-vasculaires, maladies du système nerveux et troubles psychiques (anxiété,dépression, troubles du comportement).

L’addiction au tabac

Même si la dépendance physique ne touche que 20 à 30 % des fumeurs, la dépendance psychologique ou « comportementale » est très importante. Le tabac est la substance psychoactive qui entraîne le plus de décès en France.
Pour en savoir plus sur le tabac et la psychiatrie, cliquer ici.

L’addiction aux jeux

La dépendance aux jeux d’argent et de hasard est la principale addiction « sans drogue ». Elle est responsable de surendettement, de dépressions, voire d’actes de délinquance.

Qui est concerné ?

Selon l’OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies), 10% des adultes ont, ou ont déjà eu, un usage problématique de l’alcool, 26% seraient des fumeurs quotidiens, 19% ont consommé un médicament psychotrope au cours de l’année et 2,8% consomment quotidiennement du cannabis. Selon le Centre de référence sur le jeu excessif, il y aurait en France 2% de joueurs pathologiques.

Evolution des consommations de produits des 18-40 ans entre 1992 et 2010.

Source : Baromètre santé 1992, 1995, 2000, 2005, 2010, Inpes exploitation OFDT (Site internet de l’OFDT )

Comment traiter les addictions ?

La plupart des addictions sont des problématiques au long cours susceptibles de rechutes. Certaines doivent être pris en charge par des équipes pluridisciplinaires (hospitalisation, centres de cure et de post-cure).

La thérapie apporte un soutien et une information adaptée sur les mécanismes de la dépendance, les effets du sevrage. Elle permet de prendre du recul par rapport à ses problèmes, son histoire et le sens que peut y prendre l’addiction.

Des traitements médicamenteux peuvent être nécessaires dans la période de sevrage (traitements de substitution aux drogues ou au tabac, antidépresseurs,anxiolytiques).

Télécharger la brochure du Psycom  Troubles addictifs (pdf - 507,25 ko)

Où trouver de l’aide ?

Rédaction

Dr Marc Valleur (Psychiatre, Centre Marmottan, GPS Perray-Vaucluse) et Aude Caria, (Psychologue, Psycom).

 Synthèse réalisée Marc Oeynhausen à partir de la brochure Psycom « Les troubles addictifs », juin 2011.

À retrouver sur http://www.psycom.org/Espace-Presse/Sante-mentale-de-A-a-Z/Troubles-addictifs
Information proposée et validée par Psycom Publiée le 27/10/2016
Organisme public d’information, de formation et de lutte contre la stigmatisation en santé mentale.
Psycom
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?