Troubles du comportement alimentaire (TCA)

Information proposée et validée par Psycom Publiée le 27/10/2016

L’alimentation est une fonction vitale qui apporte les éléments nutritionnels indispensables, en quantité et en qualité, à une bonne santé. En dehors de l’aspect physique, cet acte comporte une implicationpsychologique, affective et sociale.

Que sont les TCA ?

L’alimentation est une fonction vitale qui apporte les éléments nutritionnels indispensables, en quantité et en qualité, à une bonne santé. En dehors de l’aspect physique, cet acte comporte une implicationpsychologique, affective et sociale. L’équilibre entre des exigences personnelles, culturelles et métaboliques est nécessaire, mais peut être difficile à trouver. Parfois cette difficulté peut se traduire par des troubles du comportement alimentaire (anorexie mentale et boulimie).

L’anorexie mentale

C’est une perturbation de la relation à l’alimentation, qui survient habituellement chez une adolescente ou une jeune femme, mais peut aussi survenir chez une personne de sexe masculin, ou chez un enfant proche de la puberté. Les symptômes sont les suivants :

  • perte de poids intentionnelle, induite et maintenue par la personne, associée à la peur de grossir et d’avoir un corps flasque ;
  • maintien d’un poids faible, en dessous des normes pour l’âge et la taille ;
  • dénutrition de gravité variable, s’accompagnant de modifications endocriniennes et métaboliquessecondaires et de perturbations des fonctions physiologiques, notamment arrêt des règles (aménorrhée) ;
  • restriction des choix alimentaires ;
  • pratique excessive d’exercices physiques ; 
  • vomissements provoqués et utilisation de laxatifs, coupe-faims et diurétiques.

L’anorexie peut apparaître seule ou accompagnée d’épisodes de boulimie, associés à une sensation de perte de contrôle, de profond sentiment de culpabilité, de dépression et d’angoisse, suivis d’une purge des calories absorbées (vomissements, abus de laxatifs et de diurétiques).

La boulimie

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS, CIM-10), la boulimie est un syndrome caractérisé par :

  • des accès répétés d’absorption de grandes quantités de nourriture en peu de temps (hyperphagie) ;
  • une préoccupation excessive du contrôle du poids corporel, conduisant à une alternance d’hyperphagie et de vomissements ou d’utilisation de laxatifs.

Ce trouble comporte de nombreuses caractéristiques de l’anorexie mentale (par exemple une préoccupation excessive pour les formes corporelles et le poids). Les vomissements répétés peuvent provoquer des troubles physiques : inflammation des gencives, endommagement des dents, voire rupture de l’estomac ou perforation de l’œsophage dans les cas les plus graves. Les personnes boulimiques ont souvent connu un épisode d’anorexie mentale, survenu quelques mois ou plusieurs années plus tôt.

Pour en savoir plus  voir la Brochure Psycom :Troubles des comportements alimentaires (TCA)(pdf - 726,37 ko)

Qui est concerné ?

Selon l’Académie nationale de Médecine , l’anorexie mentale concerne en moyenne 6 à 10 filles pour 1 garçon. L'âge de survenue connaît deux pics : un à 12-14 ans et l’autre à 18-20 ans.

Une jeune fille sur 200 serait concernée en Franceet 1 personne sur 100 000 au niveau de la population générale.

Pour la boulimie, la prévalence serait de 1,1 % chez les filles et de 0,2 % chez les garçons. L'âge de survenue se situerait vers la fin de l'adolescence (18 - 20 ans).

Quelles sont les causes ?

Il n’y a pas de cause unique aux troubles des comportements alimentaires. Il existe des facteurs physiques (vulnérabilité génétique), psychologiques(préoccupation particulière autour de la nourriture, l’aspect physique, les identités sexuelles), familiaux et socioculturels (idéaux de minceur).

Où trouver de l’aide ?

  • Médecin généraliste : il est conseillé de demander l’avis de son médecin généraliste qui peut, le cas échéant orienter vers un spécialiste ;
  • Centres médico-psychologiques (CMP) : lesservices de psychiatrie publique proposent des consultations et prises en charges pour tous les troubles psychiques (adresses dans les pages jaunes) ;
  • Les associations d’usagers et groupes d’entraide mutuelle (GEM) apportent information, entraide et soutien.

Rédaction

Dr Patrice Eche (Pédopsychiatre, Perray-Vaucluse) et Aude Caria (Psychologue, Psycom). Synthèse réalisée par Marc Oeynhausen à partir de la brochure Psycom « Les troubles du comportement alimentaire », juin 2011.

À retrouver sur http://www.psycom.org/Espace-Presse/Sante-mentale-de-A-a-Z/Troubles-du-comportement-alimentaire-TCA
Information proposée et validée par Psycom Publiée le 27/10/2016
Organisme public d’information, de formation et de lutte contre la stigmatisation en santé mentale.
Psycom
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?