Varicelle

Information proposée par Antibio'Malin Publiée le 11/06/2019

Infection virale liée au virus VZV (Varicella Zoster Virus) : le plus souvent bénigne chez l'enfant, des complications peuvent survenir chez les adultes et les personnes fragiles (nourrissons, femmes enceintes, personnes souffrant d'une maladie chronique...)
 

Comment puis-je attraper cette infection ?

La contamination se fait principalement par voie respiratoire, et plus rarement par contact direct avec les vésicules (boutons).

Elle survient de façon épidémique, avec des pics saisonniers le plus souvent au début du printemps et au début de l'été. 

Une personne présentant une varicelle est contagieuse 2 jours avant l'apparition des premières vésicules et jusqu'à une semaine après (le plus souvent lorsque les premières vésicules sont sèches).
90% des cas de varicelle surviennent avant l'âge de 15 ans.

 

Pour plus d'informations sur l'état de l'épidémie, vous pouvez consulter les cartes réalisées par le Réseau Sentinelles.

Combien de temps vais-je me sentir malade ?

Les lésions peuvent persister 1 à 2 semaines et évoluent en plusieurs poussées.


Pour plus d'informations, consultez l'article du site de l'Assurance Maladie - ameli.fr : Que faire en cas de varicelle et quand consulter ?

Que puis-je faire pour me sentir mieux ?

•    Reposez-vous si vous vous sentez fatigué(e) 

•    Hydratez-vous suffisamment : vous ne devez pas avoir soif et vos urines doivent être de couleur jaune clair 

•    Effectuez un lavage simple des zones atteintes, une à deux fois par jour et en même temps que le reste du corps, de préférence avec un savon surgras

•    Evitez l'application de certaines substances trop couvrantes (ex: talc) qui peut favoriser les surinfections


•    Si votre enfant est malade : coupez-lui les ongles courts pour éviter le phénomène de grattage (port de gants en coton conseillé chez le tout petit) 


Pour plus d'informations, consultez l'article du site Dermato-info.fr : Varicelle et recommandations : les soins locaux

Quels médicaments peuvent m'aider à me sentir mieux ?

•    Comme l'origine n'est jamais bactérienne, vous n'avez pas besoin d’antibiotique : ils ne seront pas efficaces 

•    En cas de fièvre mal tolérée ou de douleur, vous pouvez prendre du paracétamol

•    Afin de diminuer les démangeaisons, votre médecin pourra vous conseiller un anti histaminique

•    Ne prenez pas d'aspirine (risque de complication grave)

•    Evitez certains médicaments en vente libre : les anti-inflammatoires comme l'ibuprofène peuvent en effet favoriser le risque de complications


•   Si votre enfant a de la fièvre : la température de la pièce ne doit pas être trop élevée, idéalement entre 18°C et 20°C. Découvrez-le, et proposez-lui régulièremment (par exemple toutes les 15 min) une petite quantité de boisson même s'il ne réclame pas afin d'éviter qu'il ne se déshydrate.



Pour plus d'informations, consultez : 

Comment éviter que mon entourage ne soit malade ?

Lavez-vous régulièrement les mains, et évitez les contacts avec des personnes fragiles tant que vous êtes malade (nourrissons, femmes enceintes, personnes âgées ...). 

Si votre enfant est malade, évitez de le mettre à l'école pendant la phase aiguë (contagieuse) de la maladie. 


Pour plus d'informations, visitez le site créé par Santé Publique France et le ministère des Solidarités et de la Santé :  Maîtriser les bons gestes contre les virus 

Comment éviter d'attraper cette infection ?

La vaccination peut être recommandée aux adolescents entre 12 et 18 ans et aux femmes avec un projet de grossesse n'ayant pas encore eu la varicelle (attention : le vaccin est contre-indiqué pendant la grossesse et une grossesse est à éviter dans le mois suivant la vaccination).


Pour plus d'informations, consultez :


Les informations qui figurent dans cette fiche sont générales, elles ne remplacent pas l'avis de votre professionnel de santé. 


 

Information proposée par Antibio'Malin Publiée le 11/06/2019
Les contenus Antibio'Malin sont issus d’un projet de recherche mené par l’axe interdisciplinaire ANTIBIOVAC au sein de l’équipe de recherche APEMAC de l’Université de Lorraine. Ce travail a été mené en collaboration avec AntibioEst, l’ARS Grand Est, la CPAM de Meurthe et Moselle et la DRSM Nord-Est. Le comité scientifique multidisciplinaire a inclus une cinquantaine de personnes (professionnels de santé et usagers). La mise à jour du contenu est réalisée par l’équipe d’AntibioEst.

Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?