Zizi, Pénis... Qui aller voir ?

Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016

Tout nu devant le docteur : j’ai peur ! On sait bien que lorsque l’on a des petits soucis au niveau du zizi, une consultation chez un médecin est nécessaire. Mais on peut être tenté de repousser le moment car l’idée de se mettre nu devant lui ne nous ravie pas vraiment. On peut être inquiet ou bien avoir franchement peur.  Comment cela va se passer ? Que va-t-il en penser ? Est-ce que ça fait mal ?

Courage ! Ces médecins sont habitués à recevoir des hommes et des zizis  de tout âge ! C’est leur métier. Ils sont là pour aider et non pour juger.

Je vais voir qui ?

Généraliste, urologue, andrologue, gynécologue, sexologue sont les médecins que l’on peut consulter.  On te dit qui fait quoi.

Le médecin généraliste

Le généraliste, c’est le premier médecin à consulter si on a besoin d’être informé sur son pénis. C’est tout à fait normal de se poser mille questions à son sujet au moment de la puberté.

Il peut également faire un bilan de notre anatomie  pour savoir si on se développe bien.

On va voir aussi le généraliste si on a des soucis avec son pénis (difficulté à décalotter, boutons sur le pénis, démangeaisons…). Généralement, il pratique un examen et prescrit un traitement si besoin. Si il estime que c’est nécessaire, il peut nous orienter vers un spécialiste.  On peut rencontrer un généraliste dans son cabinet ou dans un centre de santé.

Les spécialistes

L’urologue

Ce médecin spécialiste  intervient pour soigner  les maladies des organes de la voie urinaire et de l’appareil génital masculin. Il peut s’agir d’affections touchant les reins, l’urètre, la vessie, les testicules, le pénis, etc… Il reçoit son patient, l’examine et peut effectuer des tests pour déterminer l’étendue et la gravité de l’affection ou des lésions. En fonction du diagnostic, il prescrit ensuite un traitement médical ou chirurgical. C’est l’urologue lui-même qui pratique les interventions et suit son patient jusqu’à sa guérison.

Il est également disponible pour parler, donner des conseils, rassurer son patient.

Dans la plupart des cas, on peut consulter un urologue dans un hôpital. La consultation est alors remboursée par la Sécurité Sociale.

L’andrologue

L’andrologue est, pour le garçon, un peu l’équivalent du gynécologue pour la fille. La différence c’est qu’on le consulte plutôt pour des petits problèmes (phimosis, impuissance, éjaculation précoce, rupture du frein du prépuce, circoncision, micro-pénis…) et pas pour un suivi préventif. Ce médecin, spécialiste de l’appareil génital masculin, va tout d’abord procéder à un entretien pour connaître son patient. Puis, il procède à une inspection externe des organes génitaux de l’homme afin de dépister d’éventuelles anomalies ou affections. L’examen de base comprend une palpation du scrotum, des testicules, du pénis…

L’andrologue  réalise également des examens comme le spermogramme par exemple.

Le sexologue

C’est un praticien qui a une bonne connaissance de la sexualité humaine et des méthodes thérapeutiques adaptées au traitement des troubles sexuels. Le sexologue est à l’écoute de son patient, lui permet de dire ce qu’il peut être difficile de dire ailleurs: parler de sa sexualité et des éventuels troubles auxquels il est confronté.

La plupart des sexologues étant médecins ou psychologues, ils interviennent dans les structures de soin ou en libéral. Sachant que ce titre n’est pas protégé par la loi, toute personne peut aujourd’hui se dire sexologue: il est important alors de rester vigilant avant de faire son choix! Une consultation chez un médecin-sexologue est remboursée par la Sécurité Sociale.

Le gynécologue

C’est un médecin spécialiste de l’appareil génital féminin. Il accompagne les femmes tout au long des différentes étapes sexuelles de leur vie (puberté, grossesse, accouchement, ménopause, etc.). Il soigne les affections (comme les mycoses) prescrit des contraceptifs, prévient les cancers du sein, de l’utérus, du col de l’utérus ou des ovaires par des dépistages systématiques lors des consultations (par la palpation mammaire, le frottis..). Le gynécologue peut également aider des couples lorsque l’un des partenaires a des problèmes de fertilité, mais aussi rencontrer les garçons (pourquoi ne pas y aller avec sa copine ?).

Pour plus d’info :

www.planning-familial.org

www.aihus.fr

À retrouver sur http://www.filsantejeunes.com/qui-aller-voir-2-6297
Information proposée et validée par Santé publique France - Fil santé jeunes Publiée le 08/11/2016
Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires, habitués à répondre aux questions santé des jeunes. Nous avons tous l’expérience de l’écoute téléphonique sur le numéro vert Fil Santé Jeunes (0 800 235 236). Notre équipe est composée de professionnels de santé (médecins et psychologues) et chaque texte publié est validé par un comité de rédaction composé de plusieurs membres de l’équipe. Elle comporte aussi des professionnels du net. Notre accompagnement est totalement gratuit. Ce service est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans
Santé publique France - Fil santé jeunes
Le contenu proposé vous a-t-il été utile ?